Z. Attou blessé, s’incline face à E. Lubin

Hier soir à la  NRG Arena de Houston, lors d’une demie finale WBC des poids super-welters, Zakaria Attou (29-7-3, 7 KO) s’est incliné par jet de l’éponge au quatrième round face à l’Américain Erickson “The Hammer” Lubin (21-1, 16 KO).

Le jeune Américain s’annonçait comme le plus redoutable rival du Français mais avec une grave blessure au biceps, c’est devenu mission impossible.. Le secret avait été bien gardé, Zakaria Attou avait souffert du biceps pendant sa préparation et conscient qu’une telle opportunité ne se représenterait pas de sitôt, le Team de l’ex champion d’Europe avait pris la décision de tenter le tout pour le tout. Attou est un diesel qui a besoin de quelques rounds pour donner sa pleine mesure,  Lubin n’était pas disposé à lui en laisser le temps.

Le jeune Américain a étalé sa vitesse d’exécution, notamment celle de son bras avant qui a touché Zak sans toutefois l’éprouver. Avec son métier, le Français contenait Lubin en feintant ou en le collant quand il était trop pressant. La tactique était de faire des rounds en se protégeant pour aviser en seconde partie de combat. L’Américain accentuait sa pression, il appuyait ses coups et Attou subissait lors du second round. La blessure survint à la troisième reprise quand le biceps droit du boxeur de Chanteloup les Vignes céda après une droite. Dés lors, Zakaria Attou est sorti mentalement de son combat…

Lors de la minute de repos, A. Hallab conscient de la gravité de la blessure, a tenté de dédramatiser et de reconcentrer son poulain sur le match  » on s’en fout, on s’en fout.. » comme pour conjurer le mauvais sort et faire semblant de croire encore au miracle. Le coin du boxeur n’était pas dupe, dans ces conditions extrêmes, la situation déjà compliquée devenait désespérée.  Zakaria Attou repartait au combat pour une quatrième reprise qui lui était fatale. Erikson Lubin se déchaînait et assénait des coups sous tous les angles qui envoyaient le Français au tapis. L’arbitre comptait Zakaria Attou et le coin tricolore jetait sagement la serviette en guise de renoncement. Une décision d’un coin que l’on ne peut que saluer pour sa lucidité. Reste maintenant à connaître la gravité de cette blessure qui semble être une rupture totale du long biceps, une blessure qu’ont subi Julien Marie Sainte et Hassan N’Dam et qui nécessitera certainement une intervention chirurgicale et un long repos.

 

Michel BEUVILLE

 

 

2 Commentaires sur cet article.
  • ANGUERA
    30 juin 2019 at 23 h 38 min
    Laisser un commentaire

    dommage de partir boxer a ce niveau avec un tel handicape ! j’ai subis la même chose et derrière j’étais fini .ce n’est pas raisonnable de la part de son coin .

  • Alain
    1 juillet 2019 at 12 h 40 min
    Laisser un commentaire

    Le coin totalement irresponsable, plus dans le paraitre que dans l’être

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    DERNIÈRES INFOS & NEWS

    ARTICLES RELATIFS