Yazid Amghar s’impose dans la douleur

Ce soir au Palais des sports Marcel Cerdan de Levallois Perret, l’invaincu Yazid Amghar s’est emparé de la ceinture vacant de l’union européenne des poids super-légers en battant par abandon à l’appel de la 9éme reprise l’Italien Massilimiliano Ballisai.

Le Français a frisé la correctionnelle au 3éme round quand il s’est retrouvé au tapis après avoir encaissé un dur crochet droit à la mâchoire. Yazid Amghar a rapidement retrouvé ses esprits pour repartir de l’avant dés le round suivant. En élevant le rythme round après round, Amghar a dominé Balissai qui ne comptait plus que sur un coup en contre pour surprendre son rival. G. Boggia conseillait à son boxeur de rester prudent « respecte le, fais le courir pendant une minute et boxe le ensuite, il est cuit.. » mais Amghar voulait absolument laver l’affront subi avec son voyage au tapis et il se livrait sans retenue, comme s’il voulait en finir rapidement.

Cette louable fierté faillit lui être fatale lors d’un 7éme round de folie. Y. Amghar dominait, débordait M. Ballisai quand ce dernier décochait un terrible crochet droit à la mâchoire du Français, une autre droite suivait et Amghar pivotait sur lui même durement sonné. Le Français serrait les dents et il infligeait au transalpin une série de coups. Ballotté et malmené, Ballisai était au bord du gouffre, le cardio et la cadence de coups sont les points forts de Yazid Amghar, M. Ballisai coupé à l’arcade était en sur régime, incapable de suivre le rythme et il renonçait à l’appel du 9éme round. 

Avec cette victoire acquise dans la douleur, Yazid Amghar a montré des qualités insoupçonnées de « guerrier » dur au mal, le titre de champion d’Europe devrait être son prochain et légitime objectif.

Photos Marwen FARHAT

Quel beau championnat de France des poids lourd entre Cyril Léonet et Newfel Ouatah ! Un 4éme combat et le 3éme championnat national entre ces deux champions. Le 1er championnat les opposant avait eu lieu dans ce même palais des sports en 2010, 10 rounds quelconques, rien à voir avec les 6 reprises disputées ce soir. Ouatah est techniquement supérieur, dans un grand jour et au top de sa forme le lyonnais peut faire jeu égal avec les meilleurs boxeurs européens. Son bras avant empêchait Leonet de s’approcher et quand il y parvenait Ouatah le stoppait avec ses uppercuts. C. Leonet ne lâchait rien et ses crochets des deux mains faisaient mouche. Newfel Ouatah plus lourd que d’habitude, était moins mobile, moins vif alors que Leonet était bien préparé, motivé comme jamais pour ce championnat qui sonnait comme une dernière chance de se relancer. Malheureusement un choc de têtes ouvrait profondément « Aldo » au front .

Dés lors Cyril Leonet durcissait le combat et il se livrait avec l’énergie du désespoir et il malmenait Ouatah. Le Lyonnais contenait Leonet avec son bras avant mais sans l’efficacité des premiers rounds. Newfel Ouatah donnait des signes de fatigue au 6éme round, le souffle court et sans énergie, Leonet se jetait et Newfel Ouatah contrait avec un splendide crochet gauche à la mâchoire qui mettait KO Cyril Leonet.

L’invaincu Christian Mbilli disputait le combat vedette contre le Mexicain Abraham Suarez pour le compte d’une ceinture WBC francophone des poids moyens. Mbilli a du s’employer pendant 9 rounds pour venir à bout du Mexicain qui aura encaissé un nombre incalculable de coups au corps sans broncher. Suarez s’est même offert le luxe de toucher « Solide » à la face . Aprés une dure série qui laissait Suarez sans réaction l’arbitre stoppait logiquement le visiteur.

Auparavant Bilel Jkitou avait largement battu par arrêt de l’arbitre au 8éme round le modeste Mexicain Ernesto Olvera.

Michel BEUVILLE – Photos Marwen FARHAT

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS