Wilder-Fury : Choc au sommet

Ce samedi 1er décembre, c’est toute la planète boxe qui aura les yeux rivés sur le Staples Center de Los Angeles. Pour cause, c’est dans l’arène habituellement occupée par les Los Angeles Lakers que le champion du monde WBC des lourds Deontay Wilder (40-0, 39 KO) défendra sa ceinture contre Tyson Fury (27-0, 19 KO). Un choc au sommet entre deux boxeurs invaincus, mais avant tout une opposition de styles.

D’un côté, Wilder, représentant américain d’une catégorie prise d’assaut par les britanniques (Joshua, Fury, Whyte). Très nerveux dans et en-dehors du ring, il est redouté pour sa boxe « sauvage », son agilité et la puissance de son bras arrière. Son manque de technique peut parfois lui faire défaut, comme dans la première partie de son combat face à Luis Ortiz en mars. Ce dernier est le seul très grand adversaire de la longue liste de Wilder, malgré quelques bons combattants (Stiverne, Duhaupas).

De l’autre côté se trouve le mal-aimé de la boxe. Tyson Fury est réputé pour sa grande « gueule », ses multiples provocations et ses frasques, qui lui ont fait se retirer du monde de la boxe professionnelle durant 3 ans, de novembre 2015 à juin 2018, depuis son combat contre Wladimir Klitschko. Combat qui l’a fait devenir, à la surprise générale, champion du monde WBA, WBO et IBF et respecté par tous ceux qui le prenaient pour un charlatan.

Vers un nouvel âge d’or des lourds ?

Au-delà du simple grand combat, c’est toute la catégorie des lourds et la boxe en général qui est concernée ce samedi. Car c’est peut-être ce jour-là que cette génération de poids-lourds rentrera dans l’histoire comme le nouvel âge d’or de la catégorie. L’aura des deux pugilistes fait également que cet évènement dépasse aussi le simple cadre du ring. Cela a commencé dès le retour de Fury, puis s’est intensifié depuis l’officialisation de l’opposition. L’américain et le britannique se sont affrontés verbalement à de nombreuses reprises, faisant grimper l’intensité, comme le montre cette petite phrase dont seul Wilder a le secret : « Je vais lui botter le cul et le mettre KO ».

Mais ce ne sera pas le seul combat à suivre ce samedi. En sous-carte du choc des lourds, on retrouvera le champion du monde des super-welters Jarrett Hurd (22-0, 15 KO). L’américain défendra ses ceintures WBA et IBF contre le britannique Jason Welborn (24-6, 7 KO).

Pour voir cet évènement à ne pas manquer, rendez-vous dans la nuit de samedi à dimanche, à 3h00 (heure française), sur Canal +.  La pesée ICI

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS