The Main Event 8 : soirée réussie pour les boxeurs français !

Les passionnées de boxe français étaient décidément gâtés ce week-end puisque MK Events organisait une belle réunion samedi dans le mythique palais des sports Marcel Cerdan de Levallois-Perret avec pas moins de sept combats professionnels.

Le combat principal fut vite expédié par Kevin Lele-Sadjo (14-0, 14 KO) contre Rolando Wenceslao Mansilla (15-7-1, 6 KO).  Entreprenant dans les premières secondes, les ardeurs de l’Argentin furent vite tempérées d’un puissant crochet droit synonyme de knock-down . Visiblement diminué par une blessure à la cheville conséquence de cette première chute, il n’était plus en mesure de défendre ses chances et fut arrêté dès le premier round peu de temps après un deuxième séjour au tapis. KLS conserve ainsi facilement sa ceinture WBA inter-continentale des poids super-moyens.

Chez les lourds-légers, l’affrontement entre Herve Lofidi (13-3, 5 KO) et le Tchèque Vasyl Ducar (8-2-1, 7 KO), tombeur de Samuel Kadje, tint toutes ses promesses. Si la variété des coups du Rouennais porté par ses capacité athlétiques hors normes firent souvent merveille, sa trop grande générosité failli bien lui jouer des tours notamment dans la cinquième reprise où une puissante série de crochets l’ébranla sérieusement. Il manifesta cependant une capacité de récupération admirable et  empocha la grande majorité des reprises suivantes, bien aiguillé par son coin qui lui conseilla de ne pas chercher le KO. On trembla une nouvelle fois au douzième lorsque transcendé par son public incandescent il se lança dans une furieuse bataille devant ce pourtant si solide adversaire alors qu’il avait combat gagné. Qu’importe, l’essentiel était là : une victoire par décision unanime (117-111, 116-112 et 115-113) avec en prime un combat mémorable pour ses supporters venus nombreux l’encourager.

On eut également droit à un très beau championnat de France des poids super-moyens entre l’excellent Gustave Tamba (15-1, 10 KO), dont c’était la première défense, et Steven Crambert (8-6, 4 KO) dont le palmarès mitigé ne reflète décidément pas la valeur. A terre dès le troisième round sur un superbe coup au corps, le challenger fit preuve d’une incroyable résilience et parvint par la suite à résister à quelques accélérations spectaculaires du champion. Très engagé et disputé dans un état d’esprit irréprochable, le combat alla au bout des dix reprises sous les ovations du public conscient de la qualité du spectacle malgré la nette supériorité de Tamba. C’est fort logiquement que « Marvelous » conserva son titre avec trois cartes de 100-89 en sa faveur.

Plus brouillon mais tout aussi engagé, le championnat de France des lourds-légers vit Dylan Bregeon et Syril Makiadi se séparer sur un match nul majoritaire (deux fois 95-95 et un 96-94 en faveur de Bregeon), le titre restant par conséquent vacant. Saluons avant tout la classe des deux hommes à l’issue du combat même si pour NetBoxe,  Bregeon plus précis méritait nettement la victoire et avait bien failli s’imposer avant la limite au cours d’un dernier round très largement dominé.

En finale de la coupe de la ligue des poids moyens, Moughit El Motouakil (12-1, 8 KO) avait quant à lui asséné un terrible KO au deuxième round à Johanny Bola (5-4-3, 2 KO), qui avait néanmoins réussi l’exploit de se relever mais fut fort heureusement empêché de reprendre le combat.

Chez les super-légers Abderazzak Houya (14-1, 2 KO) s’était montré dominateur devant Ala Edine Moussa (13-7-3, 1 KO), ce dernier étant sagement arrêté à l’appel de la quatrième reprise. C’est désormais un sacré challenge qui se profile le 28 décembre prochain pour Houya puisqu’il ira défier le puncheur espagnol Jon Fernandez à Bilbao !

Ce sont Maxime Devignaud (7-, 1 KO) et Raphael Boquet (2-17-1, 1 KO) qui avaient ouvert le le bal avec une solide opposition de style durant six rounds. Plus mobile et varié, la classe du gaucher Devignaud prévalu même si Boquet fit preuve d’une détermination sans faille qui lui permit d’accrocher un nul sur une carte de 57-57 contrebalancée par des cartes de 59-54 et 60-54 plus conforme à notre vision des débats.

Il convient également de saluer la présence au programme de Christophe de Busillet (24-8-2, 12 KO) qui s’offrit un combat d’exhibition sur ses terres en guise de jubilé devant son jeune camarade Adan Gaddi.

Clément ALQUIER photos Pierre GIROD

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS