Roman Gonzalez de nouveau champion !

Eddie Hearn et Matchroom avait concocté un merveilleux plateau la nuit dernière dans le Ford Center de Frisco (Texas, USA), et le moins que l’on puisse dire c’est que cette réunion n’a pas déçu !

Le grand vainqueur de la soirée fut indubitablement l’immense Roman Gonzalez (49-2, 41 KO). Peu actif depuis sa lourde défaite contre Srisaket, le Nicaraguayen a rappelé qu’il est bel est bien un des plus grands en s’emparant du titre WBA des poids super-mouches. La tâche s’annonçait pourtant ardue face au solide Khalid Yafai (26-1, 15 KO), mais après un bon premier round le Britannique fut progressivement laminé par la puissance et la précision d’un Chocolatito en démonstration. Le premier knock-down subi à la fin du huitième round annonçait une fin brutale pour le natif de Birmingham, elle intervint dès le début de la reprise suivante lorsqu’un parfait enchainement gauche droite l’envoya lourdement au tapis, forçant l’arbitre Luis Pabon à mettre un terme au combat.

Toujours grand seigneur, Roman Gonzalez vint immédiatement réconforter le perdant avant de se recueillir dignement dans un coin du ring.

Après cette impressionnante de victoire, on salive à la perspective d’une revanche avec son rival mexicain Juan Francisco Estrada, champion WBC de la catégorie.

Auparavant, la sensation mexicaine des poids mouches Julio Cesar Martinez (16-1, 12 KO) avait brillamment réussi la première défense de son titre WBC. Bien que souffrant d’un net déficit de puissance par rapport au champion et sévèrement touché dès les premiers rounds du combat, le Britannique Jay Harris (17-1, 9 KO) se révéla néanmoins être un formidable opposant. La victoire de Martinez ne faisait cependant aucun doute à l’issu des douze reprises, bien appuyée par le dixième round au cours duquel le challenger avait dû poser un genou à terre après avoir encaissé un terrible crochet droit au corps.

La décision des juges fut logiquement unanime en faveur du Mexicain : 115-112, 116-111 et un 118-109 plus conforme à notre vision des débats.

Le combat principal mettait quant à lui aux prises les Américains Mikey Garcia (40-1, 30 KO) et Jessie Vargas (29-3-2, 11 KO) chez les poids welters. Toujours désireux de s’installer dans cette catégorie malgré sa cuisante défaite contre Errol Spence, Garcia a signé une victoire très importante en battant un boxeur du calibre de Vargas, ancien champion WBO.

Là encore on eut droit à un affrontement de grande qualité entre ces deux boxeurs pourtant catalogués comme peu spectaculaires mais qui ne trichent jamais sur le ring. Le punch de Garcia semble toujours être à la hauteur comme l’illustre le knockdown réussit au cinquième round d’une superbe droite, même s’il est forcément moins dévastateur que dans les catégories inférieures. Les cartes des juges furent unanime en faveur du quadruple champion du monde : 114-113 et  deux 116-111.

Clément Alquier

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS