Retour gagnant pour Tony Yoka

Hier soir à l’ Arena Azur d’Antibes, après un an sans compétition, le poids lourd Tony Yoka s’est imposé par arrêt de l’arbitre au troisième round face à Alexander Dimitrenko . La victoire était impérative et le champion olympique des super-lourd se devait d’être efficace, avec cette victoire avant la limite cet objectif est atteint.

S’il reste un nom dans la catégorie reine, sa prestation d’hier soir aura montré que l’Ukrainien naturalisé Allemand n’est plus que l’ombre du boxeur qui avait fait naître de grands espoirs de l’autre coté du Rhin il y a une décennie. En trois reprises face à Yoka, Dimitrenko n’a rien tenté si ce n’est d’allonger sans conviction   son bras avant et attendre une hypothétique ouverture pour placer sa droite.

Pendant trois premières minutes, les deux hommes se sont observés,  quelques timides échanges du bras avant ont bien eu lieu  mais la prudence et l’attentisme étaient de rigueur.  Le second round ne fut guère plus enthousiasmant avec un Dimitrenko passif et craintif, quand Yoka passa à l’offensive, l’ uppercut et les crochets du Français sont arrivés à la tête de l’Allemand. Lors de la troisième reprise, le visiteur a tenté de tenir à distance Yoka avec un timide bras avant qui n’a pas empêché le champion olympique de le toucher avec un court crochet droit à la tempe suivi d’un uppercut. Dimitrenko a posé un genou au sol pour être compté. Il a repris le combat sans conviction pour s’affaler sur les cordes suite à une droite de Yoka. Nous savions que le mental n’était pas le point fort d’Alexander Dimitrenko, sa prestation en demie teinte d’hier soir a confirmé que l’Allemand n’est plus un boxeur de haut niveau international.

Tony Yoka a rempli le contrat en arrêtant Dimitrenko mais ce combat aura essentiellement montré que le Français est paré pour reprendre sa marche en avant, toutefois il devra confirmer face à un adversaire plus combatif tant l’Allemand s’est montré décevant et timorée, bien loin de ce que l’on attend d’un boxeur précédé d’un tel palmarès. 

Michel BEUVILLE – photos de Marwen FARHAT

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS