Résultats du LET’S GO CHAMP 3 LILLE

C’est dans l’enceinte du Casino Barrière de Lille que le Boxing Club de Lille Bois Blanc organisait son gala, appelé Let’s Go Champ 3, le samedi 29 févier.

L’organisation a su se montrer à la hauteur de l’endroit classieux, combats amateurs, combats pro, intermèdes de danses et de musique se sont enchainés sans jamais tomber dans l’écueil de la lourdeur. La réunion fut malheureusement amputée d’une confrontation, l’adversaire de Samuel KADJE ayant déclaré forfait peu de temps avant.

Il revenait donc à Licia BOUDERSA (16V, 2D, 2N 3 KO) d’ouvrir les débats lors d’un combat en 6 rounds, sans titre en jeux, l’opposant à l’espagnole Vanessa CABALLERO (3V, 9D, 3 V). Bien mieux classée que son adversaire du soir, la locale prenait rapidement le centre du ring, plaçant à plusieurs reprises de lourdes droites. A la mi-combat Licia BOUDERSA emballait la rencontre et mettait franchement dans le rouge son adversaire qui faisait plusieurs fois l’ascenseur. Dans le dernier round les deux boxeuses offraient une belle confrontation à un public chaud bouillant et tout acquis à la lilloise. Les deux jeunes femmes se permettaient même de se chambrer « gentiment ». A l’issue de l’ultime round le résultat était sans appel (60 -54 pour L.Boudersa) et reflétait la physionomie d’une rencontre dominée par la championne WBF et IBO.

Le second combat professionnel opposa le lillois Maxence DAMAREY (5V, 1Ko), qui réalisait sa première sortie en six rounds, au toulousain Guillaume LA SELVA (2V, 6D, 2Ko). Plus petit d’une tête, M.DAMAREY éprouva en début de rencontre des difficultés à cadrer . Profitant de son allonge, G.LA SELVA reculait et frappait en direct laissant M.DAMAREY se planter sur ses coups. Le visage de ce dernier marquait à partir de la seconde reprise. Continuant de jouer sur sa taille, G.LA SELVA laissait venir tout le long de la rencontre son adversaire et contenait sa puissance. L’efficacité de cette stratégie, assez éprouvante, diminuait au fils des rounds. Dur au mal, M.DAMAREY continuait d’avancer, mais privilégiait trop la recherche du coup dur sur les enchaînements. Lorsque la cloche marqua la fin du combat, les deux hommes levèrent les bras, estimant tous les deux avoir fait le nécessaire pour l’emporter. La décision fut rendue en faveur du local à 58 contre 56, le coin de Guillaume LA SELVA exprima son mécontentement et récolta quelques sifflets injustes. On peut en effet leur accorder qu’un match nul n’aurait pas été scandaleux.

Charles MERLEN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS