Poids lourds: Jared Anderson, un nom à retenir

La victoire de Tyson Fury aux dépens de Deontay Wilder a changé la donne au sommet de la hiérarchie mondiale dans la catégorie des poids lourds. Les titres mondiaux sont devenus la propriété des Anglais et si un 3éme combat entre Fury et Wilder doit se dérouler au mois de juillet, c’est bel et bien une confrontation 100% britannique entre Fury et Joshua qui devrait ensuite désigner le seul et véritable champion du monde des poids lourds !

Derrière les deux anglais, deux boxeurs se dégagent du lot de prétendants : Deontay Wilder et le surprenant Andy Ruiz que l’on ne saurait enterrer trop rapidement. La grande inconnue étant l’Ukrainien Olsksandr Usyk qui passera un test grandeur nature face à l’expérimenté D. Chisora. Ce succinct état des lieux met en évidence l’intérêt de l’émergence de nouveaux talents. Dans un futur plus ou moins proche, de nombreux espoirs tels que l’Anglais D. Dubois ou le Nigérian E. Ajagba seront susceptibles de bousculer l’ordre établi. Impossible d’exclure Tony Yoka de la liste de tous ces jeunes gens ambitieux même si ses déboires accumulés le contraindront probablement à griller quelques étapes et mettre les bouchées doubles avec tous les risques que cela comporte. Si les JO 2020 ont lieu, le nouveau champion olympique des super-lourds passera probablement professionnel et son parcours éclipsera celui du champion de la précédente olympiade, c’est malheureusement la loi du boxing business..

Darrie Riley et son protégé

Parmi les poids lourds de demain, un jeune boxeur pétri de talent pointe le bout de son nez, il est Américain, il est très jeune (20 ans). Son nom : Jared Anderson 3 combats et trois victoires par KO ! Surnommé « Big Baby » en référence au fait qu’à 14 ans, il pesait 73 kgs pour 1,60 m, le gamin enrobé a connu une poussée de croissance express pour devenir à 18 ans un colosse d’1,95 m et 92 kgs. Issu de Toledo dans l’Ohio, J. Anderson fut repéré par Darrie Riley, un honnête boxeur pro devenu dénicheur et formateur de talents tels que l’invaincu super-plume Albert Bell ou encore Tyler Mcreary qui vient de s’incliner face à Carl Frampton. Riley a rapidement décelé les aptitudes du gamin et les succès nationaux sont arrivés. Champion USA Junior 2015 alors qu’il n’a que 15 ans, il réussit l’exploit de terminer à la 5éme place lors des championnats du monde juniors de Saint Petersbourg en Russie. Jared Anderson gagnera encore des compétitions jeunes en 2016 avant le grand saut en 2017 chez les seniors à moins de 18 ans en -91 kgs. Jared Anderson, quasi inconnu avant le relevé championnat des États-Unis, avait pourtant frappé un grand coup sous le maillot Américain en ayant gagné la Brandenbourg Cup à Francfort et en étant désigné meilleur boxeur de la compétition.

Classé n°7, lors des Golden Gloves 2017 (l’équivalent de nos CFA) le jeune poids lourd a tout chamboulé sur son passage en écartant 5-0 le n°2 Jesus Flores, puis le coriace Adrian Tillman 3-2 (aucun lien de parenté avec Henry Tillman double vainqueur de M. Tyson et champion olympique des – 91 kgs en 1984) pour finalement s’adjuger le titre avec une aisance déconcertante devant la grande vedette et quintuple champion national, Cam F. Awesone. Dés lors, la carrière d’Anderson décolle véritablement et il s’adjuge un second titre US en 2018. Le jeune Américain ne pense plus qu’aux JO de Tokyo et à la médaille d’or qui dit-il « lui permettra d’acquérir la notoriété et de sortir sa maman du besoin.. ». En 2019, Anderson dispute l’historique Mémorial Strandja qui se déroule tous les ans en Bulgarie, il se fait éliminer par décision partagée au 3éme tour par Vassily Levit, l’un des meilleurs au monde volé en finale des JO de Rio. Anderson s’estime lésé par cette décision, il s’est entraîné avec J. Parker, E. Ajagba et d’autres, la réussite en boxe amateur avec ses incohérences lui semblent de plus en plus aléatoire. Quand Bob Arum lui propose un contrat pro, il signe même s’il sera co promu par Antonio Leonard et managé par James Prince. Anderson est un gaucher naturel qui évolue en droitier, sa boxe offensive est inspirée par la technique d’André Ward pour lequel il éprouve une grande admiration. Son jab est un modèle du genre, ses déplacements, sa rapidité de bras sont également ses points forts. Comme Ward, Big Baby maîtrise le changement de garde qu’il utilise à merveille, l’Américain est très perfectible en défense où il prend encore des coups par inexpérience et précipitation. Anderson avoisine les 106 kgs mais il y a fort à parier qu’il se situera aux alentours des 110 kgs lorsqu’il parviendra à maturité physique.

Jared Anderson n’est pas un phénomène comme a pu l’être Mike Tyson au même age mais sa précocité et sa marge de progression sont telles qu’il nous semble intéressant de parier sur ce jeune homme. Les qualités du jeune Américain sont parvenues jusqu’aux oreilles du Team de Tyson Fury et l’Américain fut avec David Adeleye, un autre espoir Britannique, l’un des sparrings attitrés du Roi des gitans lors de sa dernière préparation pour le titre WBC.

La concurrence s’annonce rude avec quelques boxeurs aux dents longues, en plus de Yoka, Dubois et Ajagba, citons le Croate Filip Hrgovic, le Russe Arslanbek Makhmudov. Le jeune Jared Anderson peut jouer les premiers rôles même si déjà se profile l’ombre de l’épouvantail Ouzbek champion du monde amateur, Bakhodir Jalolov, gaucher de 25 ans et terrible frappeur qui a mis KO en moins d’un round l’Américain Richard Torrez, autre grand espoir US de la catégorie des super-lourds. L’expérience de Jalolov dans les rangs amateurs est telle qu’il sera rapidement parmi les 10 meilleurs poids lourds mondiaux. 

La catégorie reine est incontestablement en plein renouveau et les trentenaires Joshua, Fury et autre Wilder risquent de faire les frais de cette vague de talents…

Quatre autres jeunes (- 30 ans) poids lourds à suivre:

Peter Kadiru ( Allemagne) Fabio Wardley (GB) Guido Vianello (Italie) Yvan Dychko (Kazakhstan)

 

Michel BEUVILLE

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS