Oleksandr Usyk le magnifique !

USYK INVINCIBLE

S’il en était encore besoin, l’Ukrainien Oleksandr Usyk (16-0, 12 KO) a prouvé qu’il était bel et bien le boxeur numéro 1 toutes catégories en battant par KO au huitième round l’Anglais Tony Bellew (30-3-1, 20 KO) ce soir dans une Manchester Arena entièrement acquise à la cause de son champion. Seul champion unifié WBC/WBA/IBF/WBO de la boxe mondiale, l’invaincu ukrainien n’a plus aucun rival à la hauteur de son immense talent, Tony Bellew en personne ayant déclaré au micro de Sky Sport qu’il n’avait jamais rencontré un boxeur aussi fort.

Les deux champions se sont étudiés sans se dévoiler pendant les trois premières minutes. Sans surprise, Usyk tournait et Bellew adoptait son air méchant, pensant peut-être intimider le champion du monde. Tony Bellew habituellement offensif, optait pour une position d’attente et de contre qui ne constituait qu’une demie surprise.  Usyk n’étant jamais aussi à l’aise que quand il est « agressé » et qu’il peut contrer comme on a pu le voir lors de son dernier combat face à Murat Gassiev. Cette tactique réussissait à l’Anglais qui touchait timidement Usyk avec son direct du bras avant, il rompait ensuite l’affrontement allant jusqu’à pratiquement tourner le dos à son adversaire.  Bellew se permettait de parler à Usyk pour le provoquer mais l’Ukrainien lui répondait par un sourire narquois. Dès le troisième round, la machine Usyk se mettait en route, il touchait de plus en plus souvent avec son crochet gauche et Bellew ne pouvait pas suivre le rythme ni cadrer le virevoltant champion. Quand Tony Bellew touchait, c’était bloqué par Usyk ou les coups arrivaient en bout de course sans inquiéter outre mesure l’Ukrainien.

 

Étonnamment, c’est Oleksandr Usyk qui imprimait le rythme et la direction du combat, Bellew se contentant de répliquer sur un coup en entretenant l’illusion qu’il pourrait réussir un KO, ce qui paraissait improbable au vu de la maestria du sensationnel Ukrainien. Plus les rounds passaient, plus la menace du champion se faisait pressante. La sixième reprise était à sens unique avant que Bellew ne réussisse à placer un direct du droit. Au sseptième round, la rapidité et la variété des coups d’Usyk finissait de déstabiliser Bellew qui était dépassé. La huitième reprise débutait très mal pour T. Bellew, il encaissait les crochets du champion et il accusait nettement les coups. La fin semblait proche tant Bellew était  impuissant, il subissait les attaques d’Usyk. Une soudaine accélération d’Usyk, ponctuée par un direct du droit puis par une gauche au menton mettait KO l’Anglais qui retombait sur la première corde.

Après cette magnifique victoire, le superbe champion du monde a déclaré vouloir se reposer puis réfléchir à son avenir pugilistique  qui se situera probablement dans la catégorie reine. 

Dans l’un des principaux combats d’encadrement dans la catégorie des poids super-légers, l’ex triple champion mondial Ricky Burns (43-7-1, 16 KO) a battu par KO son compatriote Scott Cardle (23-3-1, 7 KO). Cardle a été rapidement coupé à l’arcade avant d’être mis KO par une droite de Burns.

Au terme d’une officieuse éliminatoire WBA  poids légers disputée en douze rounds et qui n’a pas soulevé l’enthousiasme, Anthony Crolla (33-6-3, 13 KO) a largement battu aux points (116-112 pour les trois juges) l’Indonésien Daud Yordan (38-3, 26 KO). Crolla pourrait devenir challenger de Vasyl Lomachenko qui combattra le mois prochain  José Pedraza le tenant WBO pour une unification partielle de la catégorie.

 

Dans un autre combat dans la catégorie des poids lourds, l’Anglais David Allen (16-4-2, 13 KO) a battu l’Argentin Ariel Esteban Bracamonte (8-2, 5 KO) par TKO à l’appel de la huitième reprise. Les deux boxeurs ont débuté l’affrontement en se rendant coups pour coups. Après cinq rounds d’un combat prévu en dix, les deux semblaient fatigués. A laseptième reprise, Allen décochait un puissant cross du droit qui ouvrait l’Argentin sur l’arête du nez. Dès lors, l’Anglais ne lâchait plus son rival qui terminait ce round le visage ensanglanté. Lors de la minute de repos, l’arbitre venait examiner la gravité de la blessure et il mettait fin au combat.

Dans la catégorie des poids welter, l’invaincu et talentueux Josh Kelly (8-0, 6 KO) a une nouvelle fois écourté un combat en détruisant en moins d’une reprise l’Argentin Walter Fabian Castillo (13-3, 3 KO). Une combinaison gauche droite envoyait l’Argentin au tapis, Kelly ne le laissait plus respirer et alors que Castillo était acculé aux cordes et frappé sous tous les angles, l’arbitre s’interposait pour mettre fin au combat.

 

Michel BEUVILLE

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS