Objectif UE-EBU pour Jacob

C’est avec en ligne de mire le titre de champion de l’Union européenne, ceinture pour laquelle il fut challenger, que Joffrey Jacob (20V 1N 1 D 5ko) débutait ce soir sa saison 2019/2020. Le premier obstacle à cet objectif résidait en la personne de l’Italien Frédérico CERELLI (8V 4D). Avec plus d’impact que lors de ses dernières sorties, le calaisien faisait une entame de match appliquée et posait de réelles difficultés à son adversaire. Joffrey JACOB multipliait les droites à la face et les crochets aux corps. Malheureusement le calaisien, n’a pas pu exprimer sa superbe aussi longtemps qu’il l’aurait aimé : au cinquième round l’italien faisait la grimace, gêné par son épaule droite, il obligeait l’arbitre à faire monter le médecin. Souhaitant tout de même reprendre le combat, mais perclus de douleurs, l’italien montrait son dos ce qui contraignait l’arbitre à mettre un terme à la confrontation.

En ouverture, Nayan DESLION (3V 0 D 1 Ko) affrontait Rodrigue BAYLE (0V 2 D) en welter. Compact, DESLION avançait sur son adversaire dès l’entame du combat. BAYLE, plus grand, gérait le pressing adverse à l’aide de son bras arrière sans pour autant réussir à maintenir ce dernier suffisamment à distance. La physionomie de la rencontre restait la même durant les trois premières reprises. Dans l’ultime round, voulant s’assurer la décision du juge arbitre, DESLION durcirait encore les échanges. Plusieurs fois dans le rouge, notamment sur un crochet gauche au foie dans les ultimes secondes, le vaillant BAYLE tenant la distance des quatre rounds. C’est logiquement que DESLION remportait le combat 40-36.

Dans la catégorie supérieure le néo-pro Miguel DUMAIL (1V), entrainé par l’ABC Calais, affrontait le géorgien Trakli ZUBIASHVILI (1V 6D 1N). D’abord surpris et bosculé par le puissant géorgien qui semblait lui rendre quelques kilogrammes, Miguel DUMAIL, un peu apathique, s’offrait quelques frayeurs. A partir du troisième round, le local reprenait des couleurs profitant de la débauche inconsidérée d’énergie de son adversaire. Les échanges se durcissaient et la rencontre entre les deux hommes, tous les deux à la recherche d’un second souffle, devenait âpre. Poussé par son public chauffé à blanc, Miguel DUMAIL terminait plus fort et s’adjugeait la victoire 39-37.

Charles MERLEN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS