Nordine Oubaali champion du monde WBC !

Il l’a fait ! Nordine Oubaali (15-0, 11 KO) est devenu champion du monde WBC des poids coqs en battant l’américain Rau’shee Warren (16-3, 4 KO) par décision unanime (115-113 ; 116-112 ; 117-111), au MGM Grand de Las Vegas. Il est devenu le 8ème français seulement à devenir champion du monde aux Etats-Unis, 22 ans après le dernier en date, Fabrice Tiozzo. La première partie de combat était compliquée et très serrée, avec un Oubaali très tendu et qui avait beaucoup de mal à toucher un Warren qui fuyait l’affrontement et qui se contentait de le contrer. Mais Nordine Oubaali s’est repris et, dans la deuxième partie de combat, a été plus précis, plus rapide et plus puissant que son adversaire totalement dépassé sur la fin. Après Arsen Goulamirian, la France a désormais deux champions du monde de boxe.

« C’est une fierté, c’est un travail de longue haleine, commente le tout nouveau champion au micro de Canal +. Un petit français qui vient aux Etats-Unis et qui bat un américain chez lui à Vegas, c’est le rêve américain ! ». Une grande victoire soutenue par ses amis français, les boxeurs Souleymane Cissoko et Tony Yoka. « Ça fait longtemps qu’on a pas eu de français champion du monde, et là il nous ouvre la voie. On se devait d’être là ce soir pour le soutenir et c’est une grosse expérience qu’on vit, il nous a impressionné » confesse le champion olympique des poids lourds. Un avis partagé par Souleymane Cissoko : « C’est un exemple. Il le mérite, il arrive le premier à la salle et repart le dernier. C’est une fierté pour nous. »

Et après, que faire pour Nordine Oubaali ? Il vient d’être sacré champion du monde dans une catégorie dont les têtes d’affiche sont Naoya Inoue, Luis Nery et Zolani Tete, de très bons boxeurs. Ce qui n’effraie pas l’entraîneur de Nordine, son frère Ali, qui voit déjà plus loin : « C’est dur de gagner un titre mondial, mais ce qui est encore plus dur c’est de le garder. On va faire tout notre possible pour le garder longtemps. Et ce qu’on espère par la suite c’est unifier les ceintures. »

Le combat principal de cette belle soirée de boxe était le retour de Manny Pacquiao (61-7-2, 39 KO) dans sa salle fétiche, face à Adrien Broner (33-4-1, 24 KO). Le philippin de 40 ans a brillamment retenu sa ceinture mondiale WBA des welters, par décision unanime (117-111 ; 116-112 ; 116-112), après un combat dominé de bout en bout et une grande prestation individuelle, qui nous rappelle ses grandes années. En face, l’américain a refusé le combat, et n’a rien fait pour inverser la tendance. Désormais, la légende de la boxe veut absolument sa revanche contre Floyd Mayweather Jr., qui l’avait battu en mai 2015. L’américain invaincu reviendra-t-il sur les rings pour accorder sa revanche à Pacquiao ? Affaire à suivre.

Chez les mi-lourds, Marcus Browne (23-0, 16 KO) est devenu le nouveau champion du monde WBA par intérim en s’imposant contre le suédois Badou Jack (22-2-3, 13 KO), par décision unanime (117-110 ; 116-111 ; 119-108). L’américain a survolé le combat face à un Badou Jack dépassé puis handicapé par son importante blessure au front. Désormais, il peut prétendre à combattre les grands boxeurs de la catégorie, comme Dmitry Bivol, le super champion WBA, ou le champion WBC Oleksandr Gvozdyk.

Enfin, chez les plumes, le mexicain Hugo Ruiz (39-4, 33 KO) a battu son compatriote Alberto Guevara (27-4, 12 KO), par décision unanime. Un combat organisé à la dernière minute, qui devait originellement opposer Hugo Ruiz au philippin Jhack Tepora, détenteur de la ceinture WBA intérim de la catégorie. Ce dernier n’a pas réussi à faire le poids lors de la traditionnelle pesée de veille de combat, a donc perdu sa ceinture et a dû être remplacé d’urgence pour le combat par Alberto Guevara.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS