Navarrete et Berchelt confirment avec autorité

Deux revanches intéressantes avaient lieu la nuit dernière dans le  Convention Center de Tucson (Arizona, USA).

Tout d’abord le Mexicain Emmanuel Navarrete (27-1, 23 KO) remettait son titre WBO des super-coqs en jeu pour la première fois face au Ghanéen Isaac Dogboe (20-2, 14 KO) à qui il avait ravit la ceinture en décembre dernier.

Le combat fut à sens unique malgré l’incroyable détermination de Dogboe, les frappes du champion étant beaucoup trop lourdes et la différence de gabarit insurmontable. Le coin du Ghanéen décida d’arrêter les frais au dernier round après un nouveau knock-down, Dogboe ayant déjà été compté dans la sixième reprise.

Navarrete s’affirme comme un très sérieux client dans cette catégorie assez ouverte depuis le déclin de Guillermo Rigondeaux.

Après un premier combat épique en 2017, les Mexicains Miguel Berchelt (36-1, 32 KO) et Francisco Vargas (25-2-2, 17 KO) se faisaient à nouveau face pour le titre WBC des poids super-plumes. Comme lors de leur premier affrontement, on eut droit à des échanges d’une brutalité inouie et c’est Berchelt qui sorti une nouvelle fois vainqueur, Joel Diaz (entraîneur de Vargas) décidant de ne pas renvoyer son protégé, déjà très sévèrement marqué, à l’appel de la septième reprise.

Il s’agissait de la cinquième défense de Berchelt, qui n’en finit plus d’impressionner.

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS