Nadjib Mohammedi surclasse K. Konrad

Ce soir à Friedrichshafen en Allemagne, Nadjib Mohammedi s’est imposé par KO au 4éme round face au Monténégrin Konni Konrad , cette victoire express lui permet d’ajouter la ceinture IBF Européenne  des poids mi-lourd à une collection déjà bien garnie.

Le combat avait pourtant mal commencé pour le Français, surpris par une droite à froid, il sembla ébranlé avant de faire valoir son métier et son expérience pour se sortir sans encombres de ces trois premières minutes. Vexé par cette entame, c’est un Mohammedi au regard sombre, presque méchant, qui attaquait le second round. De son coin Frédéric Patrac, lui criait de lever les mains, le message passait.. Konrad déclenchait son bras avant, le Français répliquait avec la même arme mais avec une précision et une explosivité qui gênait l’allemand. Celui-ci était dominé, il était repoussé par le jab d’Iron Djib, il misait sur sa droite pour surprendre son rival mais Mohammedi avait déjà pris la mesure de ce coup dangereux et il ne se faisait plus surprendre. A ce moment du combat, Konni Konrad devait réaliser que sa chance était passée, le reste de la soirée allait sûrement être compliqué.

Mohammedi était maintenant dans le combat et on retrouvait l’artiste des grands soirs, esquives et retrait du buste millimétrés, Konni Konrad ne savait plus comment s’y prendre, chacune de ses tentatives étant annihilées par la vista du Gardannais. N. Mohammedi montait en puissance, la droite sortait derrière le jab et Konrad accusait sérieusement le coup lors de cette troisième reprise.

Revenu dans sa catégorie de prédilection, N. Mohammedi était puissant et ses coups faisaient mal à Konrad. Le game plan devait probablement de proposer une tactique différente à chaque reprise disputée et c’est un boxeur résolument offensif qui passait à l’attaque au quatriéme round. La pression devenait étouffante pour Konrad, Mohammedi le touchait durement plusieurs fois. L’uppercut passait, un uppercut suivait et Konrad visitait le tapis.  N. Mohammedi ne se précipitait pas et une combinaison uppercut droit crochet gauche en bas envoyait à nouveau le Monténégrin au sol. Grimaçant de douleur, il parvenait à se relever au prix d’un effort considérable et quelque peu aidé par l’arbitre qui égrainait lentement le compte.

Échaudé par ses précédentes sorties, N. Mohammedi ne le lâchait plus, Konni Konrad faisait encore illusion en tentant le lucky punch avec sa droite mais Iron Djib esquivait par un retrait du buste pour ensuite punir Konrad. Acculé aux cordes, Konni Konrad encaissait une série de coups sous tous les angles, malmené, totalement dépassé et au bord du gouffre, le Monténégrin était sauvé du KO par l’arbitre qui mettait fin au combat au moment où le gong retentissait. 

Âpres quelques désillusions dues notamment à de mauvaises décisions, cette 42 éme victoire, la 25 éme avant la limite acquise avec autorité chez l’adversaire démontre que Nadjib Mohammedi a toujours les moyens de ses objectifs sportifs qui demeurent élevés. 

Michel BEUVILLE

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS