Lomachenko-Crolla : Le roi ukrainien veut affirmer son règne

Beaucoup de spécialistes le considèrent comme le meilleur boxeur de la planète, toutes catégories confondues (pound for pound). Sa vitesse, ses pivots, ses enchaînements de coups et ses esquives ont conquis toute la planète boxe. En seulement 13 combats professionnels, il a déjà été champion du monde dans 3 catégories de poids différentes (plumes, super-plumes, légers). Vendredi, sur le ring du Staples Center de Los Angeles, Vasyl Lomachenko (12-1, 9 KO) aura de nouveau l’occasion de briller et de montrer l’étendue de son talent. Le virtuose ukrainien défendra ses ceintures WBA et WBO des poids légers, face au britannique Anthony Crolla (36-6-3, 13 KO).

Un très bon boxeur, qui pourtant ne devrait pas poser de gros problèmes à Lomachenko. D’ailleurs, très peu de boxeurs peuvent bousculer Lomachenko actuellement. Donc, même si Crolla montrera une bonne opposition, c’est un adversaire à priori plus facile que les précédents pour l’ukrainien (Jorge Linares et Jose Pedraza). En même temps, Crolla n’était pas le choix numéro un de Lomachenko et de Top Rank pour ce combat-là. Originellement, l’ukrainien devait unifier les ceintures face à Richard Commey, le champion IBF de la catégorie. Ce dernier s’étant blessé à la main droite, il était impossible pour lui de combattre ce vendredi. Pour le prochain combat, peut-être ? En attendant, « Hi-Tech » doit d’abord passer l’obstacle Anthony Crolla.

En sous-carte de ce combat évènement, on retrouvera l’ancien champion du monde WBO des super-moyens, le mexicain Gilberto Ramirez (39-0, 25 KO). Pour son premier combat chez les mi-lourds, il sera opposé à l’américain Tommy Karpency (29-6-1, 18 KO). Un adversaire expérimenté, qui a déjà combattu des gros noms de la catégorie (Fonfara, Stevenson, Gvozdyk), mais qui n’a jamais dépassé le 7ème round face à ces boxeurs-là.

À première vue, un combat plutôt abordable pour le mexicain, pour sa montée en mi-lourds. Pour rappel, Ramirez avait exprimé son souhait de monter de catégorie, mais selon lui, le président de la WBO lui aurait assuré qu’il gardait sa ceinture. Au final, la version officielle qui a été donnée c’est que Ramirez a abandonné son titre mondial, ce qu’il réfute : « Je n’ai pas abandonné mon titre. Je vais combattre chez les mi-lourds pour voir comment je me sens. J’ai parlé au président de la WBO, et il m’a dit que c’était un combat optionnel et qu’il me soutenait. »

Enfin, chez les super-légers, l’invaincu américain Arnold Barboza Jr (20-0, 7 KO) affrontera son compatriote Mike Alvarado (40-4, 28 KO), pour la ceinture NABF Junior.

Une belle soirée à suivre sur RMC Sport 1 dans la nuit de vendredi à samedi, à partir de 4h.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS

  • JEYSSA MARCEL, LA RELEVE FRANÇAISE

     « Chaque année en France, des milliers de femmes et hommes suent sang et eau dans l’ombre des salles de boxe. Certains veulent apprendre à combattre, d’autres viennent se défouler...
  • David Musset lance le duel Papot – Terentiev !

    En ce vendredi 29 Janvier 2021, le patron de la société de promotion des Celtic Fighters avait réuni – à quatorze heures et dans les locaux du Ciné Presqu’ïle...
  • Tops et flops 2020

    La crise sanitaire mondiale a tout chamboulé sur son passage et  la boxe n’a pas été épargnée. Malgré cette crise, nous aurons eu quelques beaux évènements de boxe au...
  • Top Ten NetBoxe 2020

    Nous vous présentons la vingt cinquième édition du Top Ten NetBoxe réalisée avec le concours des correspondants NetBoxe.com et de la presse spécialisée. Une fois n’est pas coutume,  cette...