La légende continue !

Manny Pacquiao (62-7-2, 39 KO) trône à nouveau au sommet de la boxe mondiale après une performance historique la nuit dernière dans le MGM Grand de Las Vegas (Nevada, USA). On peine toujours à trouver des superlatifs assez forts pour exprimer l’immensité du Phillipin.

Et pourtant en face il y avait du répondant en la personne de Keith Thurman (29-1, 22 KO). Jusqu’alors invaincu et plus jeune de dix ans, le tombeur de Shawn Porter et Danny Garcia représentait un très sérieux danger, à tel point qu’on pouvait s’étonner de voir les bookmakers américains donner Pacquiao légèrement favori avant le début du combat.

L’Américain n’aura cependant pas à rougir de sa prestation sur le ring malgré ses déclarations fracassantes en conférence de presse. Secoué d’entrée par un knock-down au premier round, saignant abondamment du nez au cinquième et sévèrement touché au corps à la dixième reprise, « One Time » n’a jamais lâché prise, rendant l’issue du combat incertaine à l’aide de quelques frappes puissantes qui touchèrent de plein fouet. Jamais suffisant cependant pour ébranler la confiance d’un Pacman très en jambe et dont la vitesse de bras ô combien épatante fut un casse tête impossible à résoudre. Ce fut un affrontement palpitant et intense de bout en bout qui vient s’ajouter à l’impressionante collection de classiques du Phillipin.

On frémit lorsque Jimmy Lennon annonça une décision partagée mais la carte de 114-113 attribuée à Thurman par Glenn Feldman fut fort heureusement écartée par celles de ses collègues Dave Moretti et Tim Cheatham qui notèrent tout deux le combat 115-112 en faveur de Pacquiao, désormais super champion WBA des poids welters à l’âge de quarante ans !

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS