La boxe mise à l’honneur lors du 30ème Sportel Awards!

Un énorme travail a été fait au sein de mon équipe depuis 2015 et le premier Monaco Boxing Challenge organisé au Novotel. Du coup, des fondations très solides ont été posées. C’est grâce à ce collectif que nous sommes capables de proposer des plans de carrière aux boxeurs de notre team. Quand un de nos boxeurs est motivé, tout le monde le suit et le supporte. C’est la philosophie de la Monaco team, tout y est fait pour créer un environnement idéal au lancement de carrière. Je pense cependant que notre limite pour le moment est notre capacité à financer une organisation au-delà du championnat de France ou de l’Union Européenne. Beaucoup de promoteurs sont actuellement en phase de mutation et vont grandir, se reconstruire. Ils seront tous bien meilleurs dans les années à venir. Mais nous sommes parvenus à instaurer Monaco comme une place importante de la boxe anglaise. Ces mots sont de Laurent Puons, le Président de la Fédération Monégasque de Boxe, qui porte déjà 14 éditions du Monaco Boxing Challenge et qui a une nouvelle fois mis à l’honneur le noble art lors du prestigieux Sportel Awards en tant qu’organisateur.

Porter ma passion de la boxe a toujours été un rêve précieux. Quand Andrei Micallef m’a suggéré de créer une fédération monégasque, j’ai vraiment réalisé ce que cela représentait, cela vers quoi on irait. Depuis notre équipe a travaillé comme des forcenés pour produire le maximum. Ouvrir le 30ème Sportel Awards par le Monaco Boxing Challenge est une façon symbolique de mettre en lumière notre sport passion : la Boxe !

Un florilège de jeunes talents pour ouvrir le Sportel, voici le cadeau offert par les dirigeants à leurs supporters. Le titre de champion de France fut une nouvelle fois mis à l’honneur, cette fois-ci par deux gamins insouciants déjà prêts à tout casser !

Premier championnat de France, celui des poids plumes entre Christ Esabé (19 ans ; 4 combats, 4 victoires dont 1 par Ko) et Jamie Bidwell (27 ans ; 10 combats, 5 victoires, 4 défaites et 1 nul).

Les premières reprises sont équilibrées, Esabé place de beaux directs du gauche bien secs pour caler la distance devant Bidwell qui défend crânement sa chance. Mais c’est le boxeur des Mureaux qui impose le rythme dans la première partie du combat par son sens du déplacement et la qualité de ses remises. La 6ème reprise marquera un changement de tactique d’Esabé qui laisse dorénavant le normand avancer et attaquer pour mieux le contrer.

Face à cette débauche d’énergie, la fatigue se fait ressentir chez Bidwell qui petit à petit devient moins actif, mais surtout moins précis. La victoire est donnée logiquement aux points à l’unanimité pour Christ Esabé : 100/90 ; 100/90 et 99/91. Cette confrontation aura permis à Esabé de se mettre en valeur et d’attendre ce 4ème combat à 19 ans pour confirmer les espoirs d’un futur grand.

Second championnat de France et pas des moindres, celui des super-plumes entre Khalil El Hadri (7 combats, 7 victoires dont 4 par Ko) et Medhi Sellami (34 ans ; 13 combats, 11 victoires dont 3 par Ko et 2 défaites).

L’entame du combat est très équilibrée, chaque protagoniste place de beaux enchaînements qui touchent de chaque côté. On note toutefois une boxe d’El Hadri plus agressive et plus puissante. Sellami reste solide et bien en place avec une garde hermétique, mais au fil des rounds son déficit de puissance se fait de plus en plus sentir face aux assauts d’El Hadri.

Medhi se fera même toucher durement par un enchaînement de crochets gauche/droite lors de la 9ème reprise. Il chancelle, mais s’accroche courageusement. Dès lors Khalil étouffe les initiatives de Sellami en imposant sa puissance. Victoire logique à l’unanimité pour El Hadri : 99/91 ; 100/90 et 98/92. Cette première ceinture de champion de France devrait compter pour ce jeune boxeur talentueux qui aspire à des échéances encore plus grandes.

Cette 14ème édition fut également l’opportunité de voir boxer la première boxeuse de la Monaco Team en la personne de Victoire Piteau (20 ans ; 5 combats, 4 victoires dont 1 par Ko) face à Raphaëlle Lachaume qui débute sa carrière professionnelle.

Victoire démarre très fort le 1er round et touche sur des enchaînements de trois coups. Raphaëlle semble d’ores et déjà au bord du Ko, mais laisse passer l’orage. Le combat parait se dessiner facilement pour Victoire, pourtant elle commet l’erreur de se compliquer la tâche en raccourcissant la distance.

Lachaume en profite pour revenir dans la partie et pour bousculer Piteau par de larges crochets. Victoire s’emploie à boxer en reculant et subit quelques touches nettes. Le combat fut beaucoup plus serré que les résultats des juges le montrent donnant Piteau victorieuse à l’unanimité : 40/36 ; 40/36 et 39/37. Les deux protagonistes pourront très prochainement se jauger de nouveau puisqu’elles se retrouveront le 30 novembre au Casino de Monaco.

 

Yoann Cousin 

Arnaud Lefevre (Photographe)

Avec la participation exceptionnelle de William Binetti 😉

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS