Joshua assure son retour avec un magnifique KO face à Pulev

Pour son retour sur les rings après un an sans boxer, c’est peu dire qu’Anthony Joshua était attendu. Et il a bien répondu présent. Ce samedi soir, à la Wembley Arena de Londres et sous les acclamations d’un public enfin autorisé à assister aux galas de boxe (et quel plaisir ce fut !), le britannique Anthony Joshua (24-1, 22 KO) a conservé ses ceintures mondiales WBA, IBF et WBO des poids lourds en battant le bulgare Kubrat Pulev (28-2, 14 KO) d’un sublime KO à la 9ème reprise après avoir envoyé son adversaire au tapis 3 fois auparavant.

Anthony Joshua n’a jamais été inquiété par le vétéran bulgare, qui a pourtant été très provocateur et vicieux pendant le combat, mais qui n’est simplement pas de la même catégorie que le champion olympique 2012. Après deux rounds d’observations, AJ s’est a emballé le combat au 3ème round, en envoyant son adversaire au tapis à deux reprises et en montrant l’agressivité qui le caractérisait et qu’il avait perdue depuis sa défaite contre Andy Ruiz. Un sublime round de la part de Joshua avec un Pulev au bord du KO, mais le britannique n’a pas pu terminer le boulot. Dans les rounds qui ont suivi, Joshua n’est pas allé chercher le KO mais fut plus technique, précis, patient voire méfiant (autre caractéristique des combats d’AJ depuis sa seule défaite chez les pros), jusqu’à ce 9ème round où Pulev n’a rien pu faire. Le vétéran a visité le tapis une troisième fois après un enchainement d’uppercuts, avant de définitivement tomber KO après une magnifique droite de la part d’Anthony Joshua.

Une victoire par KO dont avait absolument besoin Anthony Joshua pour reprendre confiance après ses deux affrontements contre Andy Ruiz. Une très belle performance globale également, même si l’adversaire était loin d’être au niveau et qu’il n’a pas réussi à terminer le combat après cet explosif 3ème round, on a pu avoir l’impression que ce combat était là pour que Joshua se rassure sur son endurance, sa technique et sa finition, et c’est chose faite.

Désormais, les regards se tournent tout naturellement vers Tyson Fury, et les fans de boxe et le monde entier en général ne rêve que d’un combat d’unification des quatre titres mondiaux des lourds entre Anthony Joshua et Tyson Fury à Wembley pour 2021, ce qu’à logiquement évoqué Joshua lors de son interview après son combat. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour espérer voir cette incroyable affiche l’année prochaine.

Plus tôt dans la soirée, nous avons eu droit à la victoire expéditive et sans-appel du grand espoir britannique des lourds-légers, Lawrence Okolie (15-0, 12 KO), qui a battu le polonais Nikodem Jezewski (19-1-1, 9 KO) par arrêt de l’arbitre au deuxième round, après l’avoir mis au tapis à trois reprises. Un combat très inégal, qui était, espérons-le, probablement le dernier combat « d’attente » pour Okolie avant d’aller chercher un titre mondial en 2021.

Dans le deuxième combat de poids lourds de la soirée, le britannique Hughie Fury (25-3, 14 KO), le « cousin de », s’est imposé face au vétéran polonais Mariusz Wach (36-7, 19 KO) par décision unanime (100-90, 100-90, 99-91), dans un combat peu intéressant entre deux poids lourds assez lents et qui ont toujours buté lorsqu’il fallait franchir un autre niveau et affronter les meilleurs mondiaux.

Toujours chez les poids lourds, le congolais Martin Bakole (16-1, 12 KO) s’est emparé de la ceinture WBC internationale des poids lourds, en battant le russe Sergey Kuzmin (15-2, 11 KO) par décision unanime (98-92, 97-93, 96-94). Une victoire qui va permettre au congolais de monter dans les classements mondiaux des poids lourds, tandis qu’il a déclaré après son combat vouloir une revanche contre celui qui lui a infligé sa seule défaite en professionnel, l’américain Michael Hunter.

Enfin, chez les poids moyens, le britannique Kieron Conway (16-1-1, 3 KO) a battu son compatriote Macaulay McGowan (14-2-1, 3 KO) par décision unanime (100-90, 100-89, 100-89), tandis que chez les poids welters, un match nul a été déclaré (76-76) entre l’albanais Florian Marku (7-0-1, 5 KO) et le britannique Jamie Stewart (2-0-1, 0 KO).

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS

  • JEYSSA MARCEL, LA RELEVE FRANÇAISE

     « Chaque année en France, des milliers de femmes et hommes suent sang et eau dans l’ombre des salles de boxe. Certains veulent apprendre à combattre, d’autres viennent se défouler...
  • David Musset lance le duel Papot – Terentiev !

    En ce vendredi 29 Janvier 2021, le patron de la société de promotion des Celtic Fighters avait réuni – à quatorze heures et dans les locaux du Ciné Presqu’ïle...
  • Tops et flops 2020

    La crise sanitaire mondiale a tout chamboulé sur son passage et  la boxe n’a pas été épargnée. Malgré cette crise, nous aurons eu quelques beaux évènements de boxe au...
  • Top Ten NetBoxe 2020

    Nous vous présentons la vingt cinquième édition du Top Ten NetBoxe réalisée avec le concours des correspondants NetBoxe.com et de la presse spécialisée. Une fois n’est pas coutume,  cette...