Jermell Charlo récupère sa ceinture WBC des super-welters après un très beau combat

Deux semaines après son frère Jermall chez les moyens, c’est Jermell Charlo (33-1, 17 KO) qui a brillé ce samedi soir, à la Toyota Arena d’Ontario, en Californie. L’américain a récupéré sa ceinture de champion du monde WBC des super-welters en battant son compatriote et rival Tony Harrison (28-3, 21 KO) par arrêt de l’arbitre à la 11ème reprise. Après un très beau combat très disputé, mais globalement dominé par le champion Harrison, Charlo s’est déchaîné et a envoyé son adversaire au tapis à deux reprise (ce qu’il avait déjà fait au 2ème round). Sonné après un somptueux crochet du gauche, Harrison ne semblait plus en état de répondre aux coups de son adversaire et l’arbitre a préféré mettre fin au combat avant un accident potentiel.

Harrison n’a pas du tout démérité, bien au contraire, car il a prouvé qu’il pouvait plus que rivaliser avec Charlo en le dominant pendant 11 rounds. Mais la détermination, la hargne et la puissance du nouveau champion ont eu raison du courage d’Harrison. Une fin explosive qui rend ce combat encore plus beau, après 11 rounds âprement disputés par ces deux guerriers. Des bruits circulent concernant une potentielle trilogie. De notre côté, on signe directement.

Un autre très beau combat avait lieu en sous-carte de Harrison-Charlo. C’était un combat international de poids-lourds opposant l’espoir prometteur nigérian Efe Ajagba (12-0, 10 KO) et l’expérimenté géorgien Iago Kiladze (26-5-1, 18 KO). Tandis qu’on pensait que le très talentueux nigérian de 25 ans allait plier ce combat en deux rounds, son adversaire s’est avéré être plus coriace que prévu, et a livré une très grande prestation. Ajagba s’impose finalement par arrêt de l’arbitre au 5ème round, après avoir envoyé son adversaire au tapis à deux reprises lors des rounds 2 et 5. Mais le géorgien a fait preuve d’abnégation et d’un courage sans limite en revenant toujours au combat, et a même envoyé Ajagba au tapis lors de la 3ème reprise d’un magnifique direct du droit en contre. Plus de peur que de mal pour l’explosif nigérian qui finira par remporter ce très beau combat, et ainsi poursuivre son ascension vers les sommets de la catégorie peut-être.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS