Estrada, indiscutablement !

Le Mexicain Juan Francisco Estrada (39-3, 26 KO) a signé la nuit dernière une performance majuscule pour déposséder Srisaket Sor Rungvisai (47-5-1, 41 KO) de son titre WBC des poids super-mouches.

Contrairement à leur premier affrontement, Estrada avait décidé de prendre l’ascendant dès le début du combat en se montrant plus incisif qu’à l’accoutumée. Sa parfaite maitrise de la distance et la précision de ses frappes firent alors merveille durant douze rounds d’école au cours desquels le valeureux thailandais fut bien impuissant,  malgré un léger sursaut d’orgueil en fin de combat (et son repositionnement en fausse-garde).

On n’ose cependant imaginer ce qui aurait pu se produire si le formidable mexicain s’était montré un poil moins dominateur compte tenu des cartes des juges : deux fois 115-113 et 116-112, certes toutes en faveur d’Estrada, mais bien peu révélatrices de son emprise sur le combat.

Les spectateurs présents dans le Forum d’Inglewood (Californie, USA) ont également eu droit à une impressionnante unification chez les super-coqs entre le champion WBA Daniel Roman et TJ Doheny, détenteur du titre IBF.

Si Roman fut logiquement désigné vainqueur par décision majoritaire, bien aidé par les deux knock-down réussi aux deuxième et onzième reprises, les deux hommes sortent grandit de ce somptueux duel.

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS