Incroyable réunion au Japon : Oubaali impressionnant, Naoya Inoue et Nonito Donaire surhumains

Quelle incroyable réunion de boxe à laquelle nous avons assisté ce jeudi 7 novembre ! Dans la Super Arena de Saitama et ses quelques 20.000 spectateurs en feu, on a pu voir deux excellents combats, qui prouvent que la catégorie de poids coqs est une, si ce n’est la catégorie la plus relevée à l’heure actuelle. Cette belle soirée était également une ode à la boxe japonaise (et plus largement asiatique), peu médiatisée en France notamment mais qui regorge d’immenses champions comme on a pu le voir.

Tout d’abord – soyons chauvins – c’est le français Nordine Oubaali (17-0, 12 KO) qui a brillé. Le prodige a conservé son titre WBC des coqs en battant le local Takuma Inoue (13-1, 3 KO) par décision unanime (115-112 ; 120-107 ; 117-110). Face à l’un des meilleurs mondiaux de sa catégorie, le français a été tout simplement impressionnant, jouant de sa puissance et de sa vitesse comme il l’entendait. Le japonais, défensif mais très solide, avait du mal à suivre le rythme imposé par Nordine et a souffert quelques fois, comme lors de son voyage au tapis à la 4ème reprise, à cause d’un magnifique direct du gauche du français. Mais Inoue n’a rien lâché et nous a même fait une petite frayeur en touchant Oubaali lors du dernier round. Plus de peur que de mal donc pour notre champion qui conserve sa ceinture et peut désormais rêver plus haut. Il a montré aujourd’hui qu’il faisait clairement partie des 3 meilleurs de sa catégorie et qu’il pouvait affronter n’importe qui droit dans les yeux. Très hâte de voir la suite.

Enfin, la soirée s’est terminée de la plus belle des manières avec un incroyable combat. Le génie japonais Naoya Inoue (19-0, 16 KO), grand frère de Takuma, a unifié les titres WBA et IBF des coqs en battant la légende philippine Nonito Donaire (40-6, 26 KO) par décision unanime (116-111 ; 114-113 ; 117-109). Malgré une magnifique victoire, Inoue a été poussé dans ses retranchements par le philippin comme il ne l’a jamais été. On l’a même vu très en difficulté dans les rounds 8 et 9. Mais, porté par un public acquis a sa cause, l’excellent pugiliste japonais a puisé dans ses ressources pour sortir un combat mémorable. On retiendra surtout cet incroyable round 11, qui était une véritable guerre entre les deux boxeurs. Donaire, qui a été compté lors de cette fameuse 11ème reprise, n’a absolument pas démérité et a sorti un de ses meilleurs combats en carrière, face à probablement son meilleur adversaire. Avec cette victoire, Naoya Inoue remporte par l’occasion le Muhammad Ali Trophy pour avoir gagné le tournoi WBSS des coqs, 10 jours après Josh Taylor qui l’avait remporté chez les super-légers.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS