G. Frenois s’impose en champion, N. Wamba confirme

Hier soir au palais des sports de Saint Quentin, s’est tenu un grand gala avec cinq combats professionnels à l’affiche. 

Le combat vedette a opposé Guillaume « l’expert » Frenois (47-2-1, 12 KO) à l’expérimenté Uruguayen Caril Herrera (41-4, 25 KO) dans la catégorie des poids super-plumes. L’ex champion d’Europe et challenger mondial qui disputait son 50éme combat, a largement remporté ce combat aux points par décision unanime : 119-108; 117-110 et 118-1o9. « Herrera était bon et il frappait fort, il était plus petit que moi, très trapu, offensif. Je l’ai touché au second round et il est allé au tapis, j’ai tenté de finir le travail mais il était solide et j’ai vu qu’il avait une grosse frappe. J’ai donc pensé à gagner les rounds et à assurer la victoire en boxant sur les déplacements pour marquer mes points. Contre un tel boxeur on peut tout perdre sur un coup » nous a confié Guillaume Frenois. Le champion Français s’octroie la ceinture WBA Inter-continental, synonyme d’intégration au classement de la fédération mondiale « je suis toujours classé (8éme) en IBF mais avec cette ceinture WBA, le but est de se positionner dans plusieurs organismes.  Je devais me relancer avec un titre, cette ceinture m’intéressait et en WBA c’est ouvert » poursuit l’Expert.

Photo BCOP Pont Ste Maxence

« Avec mon équipe et mon manager Mehdi Laffifi qui s’occupe de ma carrière, nous pensons que cela me permet de ne pas rester sans rien. Nous sommes ouvert à toute proposition qui nous fera monter au sommet, je vise une nouvelle opportunité mondiale. » A conclu le sympathique Guillaume Frenois. 

En poids lourds, l’invaincu Nicolas Wamba (6-0, 3 KO) , entraîné par Frédéric Patrac à Agde, passait son premier test grandeur nature en rencontrant à l’extérieur le très bon David Spilmont (10-5, 7 KO) qui restait sur sept victoires depuis 2015.  Le transfuge du pieds poings a franchi l’obstacle avec succès en contraignant l’arbitre à stopper le combat à la 6éme et dernière reprise. Nicolas Wamba menait largement au pointage avant cet arrêt du combat: 48-46 deux fois et 49-45. Cette victoire significative place idéalement N. Wamba dans sa quête du titre national des poids lourds. 

Moins de quinze jours après un championnat de France disputé, Tony Averlant (28-13-2, 5 KO)  a montré qu’à prés de 36 ans, il possédait une condition physique irréprochable qui lui a permis de battre aux points (60-54 trois fois) le Russe  Konstantin Alexandrov (10-43-3, 3 KO) . 

Photo Frédérique Macarez 2020

En poids lourd-légers, Dylan Averlant ( 6-0-1, 2 KO) a battu avant la limite Omar Kobba (1-6, 1 KO) tandis qu’en poids welters, le jeune John Lafont s’est imposé aux points contre Fabien Seghiri (0-2). 

Michel BEUVILLE

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS