Formation Cutman: L. Boucher et F. Roméo réussissent leur pari

Professionnaliser le métier de cutman en proposant une formation, l’objectif   ( Lire la présentation ici )  de Laurent Boucher et Franck Romeo était ambitieux et risqué dans un milieu conservateur comme la boxe,  souvent retors aux projets innovants. Le binôme formé par les deux techniciens soigneurs était convaincu du bien fondé de leur initiative et le premier stage les conforte dans leur motivation. Laurent Boucher  a accepté de revenir avec nous sur cette première session. 

NB: Quels retours avez vous eu des participants ?

Ces deux jours, 16 et 17 novembre, se sont bien passés. Vingt deux personnes issues des sports de combats avec des participants venant de la boxe Thaï, de la boxe Française, du Kickboxing, des arts martiaux et bien sur de la boxe Anglaise étaient inscrites. Cette session fut conforme à ce que nous en attendions et nous pouvons affirmer que cette première fut une grande réussite qui en appelle d’autres. Que du positif ! Ce fut enrichissant pour tous, aussi bien pour nous les formateurs et intervenants que pour les participants qui nous ont confié leur enthousiasme et leur conviction d’avoir acquis des bagages solides par rapport à leur métier ou passion.

NB: Comment s’est passée cette grande première ?

La formation s’étale sur deux journées de huit heures. La première partie était consacrée à la théorie avec un contenu de 40 pages, illustrées sur un rétro projecteur en explicitant point par point l’art du cutman. L’aspect médical bien sur mais aussi le positionnement dans le Team par rapport à l’entraîneur et au reste de l’équipe du combattant. Que ce soit avant, pendant et même après l’affrontement…une revue de détail complète et condensée. Les participants ont été captivés par cette journée théorique, quatre heures le matin et quatre heures l’après midi avec une heure de pause déjeuner et pourtant tout le monde est resté concentré avec de l’interactivité entre les formateurs et les élèves.
Le second  jour  fut de la mise en pratique, avec des exercices notés. L’accent a été porté sur la conception des bandages, la demande est forte dans ce domaine. Les gens ont été invités à se placer en mise en situation avec des instants bien précis où le cutman est confronté à l’urgence et à l’efficacité du soin tout en travaillant en binôme dans le coin. Les élèves avaient une minute comme dans la réalité, pour intervenir et apporter des solutions adéquates et efficaces. On leur a demandé de nous expliquer, leurs gestes, le pourquoi de tel produit ou de tel matériel par rapport à la situation. Certains tremblaient ou étaient un peu stressés mais le but était de vérifier que les théories de la veille avaient été bien assimilées. Cet exercice était noté car notre formation est sanctionnée par un véritable diplôme reconnu par la FFB.

NB: Quels profils avaient vos stagiaires ?

Nous avons eu une majorité d’entraîneurs, quelques anciens boxeurs, des kinés, un CTR (conseiller Technique Régional) étaient présents, nous avons fait intervenir le Docteur Amine Benouane, qui représente le nec plus ultra de la médecine dans la boxe.

Un résumé vidéo

NB: Que retirez vous de ces deux jours ?

Des échanges  riches et fructueux, Franck a fait part de ses connaissances, moi des miennes, de nos expériences face à telle ou telle situation, les participants étaient très à l’écoute. Le Dr Amine a été impressionné par notre contenu, enfin on a formé des gens à soigner, enfin dans les coins on aura des personnes qui connaîtront ce métier car on ne s’improvise pas cutman du jours au lendemain sans des bases solides et je pense que nos élèves en sont maintenant convaincus. Des liens se sont tissés entre eux et nous, les échanges perdureront car nous nous engageons à répondre présents pour toutes les demandes, conseils ou interrogations qu’ils pourraient avoir dans le futur. Nous réfléchissons à la possibilité de proposer aux organisations de boxes (toutes disciplines) des stagiaires qui pourront ainsi parfaire leurs connaissances, ce sera un plus pour eux et pour les organisations.

NB: Votre initiative est prise au sérieux à la FFB qui pourrait innover en ajoutant une dimension cutman à l’un de ses diplômes..

Effectivement, nous souhaitons travailler pour les prévôts ce qui veut dire que  ceux qui passeront leurs examens de prévôts auraient une journée de formation cutman. Nous sommes en concertation avec la fédération pour voir si nous pourrons mettre en place cette mesure qui serait une valeur ajoutée à ce diplôme reconnu. Nous ne rentrerons pas dans le détail comme nous le faisons lors des stages deux jours mais les futurs prévôts auront un plus dans leur panoplie d’entraîneur, s’ils veulent ensuite se perfectionner, ils pourront intégrer nos stages complets.

NB: Comment voyez vous l’avenir ?

Avec optimisme, notre prochaine session aura lieu le 7 et le 8 décembre et elle est déjà complète. Nous avions envisagé de proposer notre formation tous les deux mois mais il y a de la  demande, une centaine de personnes nous ont déjà sollicités et si elles confirment leurs intentions, une date en Janvier et Février sera mise en place. Ensuite nous espérons  pérenniser  ces stages en 2020 pour pouvoir établir un calendrier, nous communiquerons bien sur au fur et à mesure de l’avancement de ce projet.  

Le site de la formation cutmen ici

Michel BEUVILLE

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS