Deontay Wilder fait encore parler son punch légendaire et conserve sa ceinture WBC des lourds

On le sait, en boxe, et surtout chez les lourds, il suffit d’un seul coup pour renverser un combat. On en a encore eu la preuve ce samedi soir au MGM Grand de Las Vegas. Dans le combat revanche très attendu entre deux des meilleurs poids lourds du monde, l’américain Deontay Wilder (42-0-1, 41 KO) a conservé sa ceinture mondiale WBC des lourds face au cubain Luis Ortiz (31-2, 26 KO) par KO à la 7ème reprise. Dominé par Ortiz durant les 7 rounds du combat et très en retard sur les cartes des juges (58-66 et deux fois 59-55 en faveur du cubain), il n’aura fallu qu’un seul coup à Wilder à la fin du 7ème round pour mettre fin au combat et conserver son titre mondial. Après un assaut d’Ortiz et à deux secondes de la fin de cette 7ème reprise, l’américain, qui a attendu pendant tout le combat le bon moment pour utiliser son arme ultime, a enfin lancé son bras arrière et a cueilli son adversaire d’un magnifique direct du droit. Mais le vétéran cubain, âgé de 40 ans, n’a pas à rougir de sa performance, ayant dominé entièrement le combat. Il ne pouvait simplement rien faire face au punch légendaire du champion.

« Ils doivent être parfaits pendant 36 minutes, moi j’ai juste à être parfait pendant 2 secondes ». Cette phrase, prononcée par Wilder avant le combat, résume parfaitement ce qui s’est passé ce soir, et plus généralement la situation actuelle du champion WBC par rapport à ses concurrents. On en a encore eu la preuve ce samedi, Wilder est toujours dominé par ses adversaires. L’américain présente un piètre niveau technique et sa tactique pendant les combats est uniquement d’attendre le moment opportun pour pouvoir placer sa droite destructrice. Il est loin d’être le meilleur techniquement, mais il peut coucher n’importe qui.

Désormais, tout ceci devrait nous mener vers le combat que tout le monde attend, la revanche tant attendue face au britannique Tyson Fury. Le premier affrontement entre les deux hommes s’était soldé par un match nul très controversé, tant Fury avait dominé le combat, mais aussi à cause d’un compte trop long sur le britannique, au tapis dans le 12ème round après une nouvelle droite magique de Wilder. Une revanche très attendue donc et plutôt indécise quant à son issue, même si on imagine facilement la physionomie du combat. Rendez-vous normalement en février 2020.

Un peu plus tôt dans la soirée, on a pu assister à deux autres championnats du monde. Tout d’abord, l’américain Brandon Figueroa (20-0-1, 15 KO) a conservé son titre WBA régulier des super-coqs face au mexicain Julio Ceja (32-4-1, 28 KO), après un match nul sur décision partagée (115-113 ; 112-116 ; 114-114). Les deux boxeurs ne se sont pas ménagés et se sont livré une véritable guerre, puisque ce n’est pas moins de 2811 coups qui ont été échangés par les deux hommes durant le combat. Finalement, c’est bien l’américain qui conserve son titre, tandis que son adversaire, qui n’avait pas réussi à faire le poids la veille lors de la pesée, était assuré de repartir sans la ceinture.

Enfin, le troisième championnat du monde de cette soirée mettait en lumière un immense champion pourtant méconnu du grand public. Le mexicain Léo Santa Cruz (37-1-1, 19 KO) s’est emparé de la ceinture vacante WBA Super des super plumes au détriment de l’américain Miguel Flores (24-3, 12 KO), par décision unanime (115-112 ; 117-110 ; 117-110). Le mexicain devient donc champion du monde dans une quatrième catégorie, et rejoint le groupe fermé des Duràn, Whitaker, Roy Jones Jr, Cotto… Une nouvelle grande performance pour le boxeur de 31 ans, qui a encore un grand avenir devant lui, dans la catégorie des super-plumes donc.

À noter également, l’annulation du combat de Luis Nery. L’excellent poids coqs mexicain, qui devait affronter le portoricain Emmanuel Rodriguez, n’a pas fait le poids lors de la traditionnelle pesée et n’a donc pas pu faire ce combat. Ce n’est pas la première fois que Nery a des difficultés à faire le poids, puisqu’il avait perdu sa ceinture mondiale WBC des coqs de cette manière.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS