Conor Benn franchit un palier

Fabio Wardley impressionne

Hier soir dans la Wembley Arena (Londres, Royaume-Uni), le jeunes poids welters britannique Conor Benn (17-0, 11 KO)  a vraisemblablement signé la plus convaincante performance de sa carrière au dépens de l’Allemand Sebastian Formella (22-2, 10 KO).

Le fils du légendaire Nigel « The Dark Destroyer » Benn a fait honneur à son paternel qui le regardait depuis l’Australie en se montrant très agressif d’entrée. Alternant efficacement frappe au corps et à la face, Conor a rapidement marqué son adversaire qui plia à plusieurs reprises mais ne rompit jamais.

Il faut dire que Formella, qui avait déjà essuyé une lourde défaite des poings de Shawn Porter en août dernier, a du coeur à revendre et combattit avec ardeur jusqu’aux tous derniers instants.

Sans surprise, la décision revint à Benn (100-91, 99-91, 99-92) qui souhaiterait désormais affronter son talentueux compatriote Josh Kelly. Une affiche qui susciterait pas mal d’intérêt outre-Manche, mais ce dernier a déjà un très gros morceau au programme en la personne du champion d’Europe des poids welters David Avanesyan.

L’autre performance de la soirée fut à mettre au crédit du poids lourd Fabio Wardley (10-0, 9 KO), vainqueur expéditif du Ghanéen Richard Lartey (14-4, 11 KO) en deux rounds. Peu de temps après avoir été sonné, semble-t-il , par un jab, Lartey fut mis hors combat par un enchaînement crochet gauche suivi d’un crochet droit qui contourna sa garde pour toucher à la tempe.

Toujours dans la catégorie reine, on notera la victoire du spectaculaire croate Alen Babic (6-0, 6 KO), judicieusement surnommé « Savage », qui ne fut qu’une bouchée du Britannique Tom Little (10-9, 3 KO) en trois rounds.

 

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS