Conférence de presse T. Yoka et J. Duhaupas

Tony Yoka et Johann Duhaupas se sont retrouvés ce matin à Paris pour une conférence de presse digitale présentée par Sébastien Heulot et destinée à promouvoir leur affrontement qui aura lieu le 25 septembre à  Paris La Défense Arena. 

Bathilde Lorenzetti  – Vice-Présidente de Paris La Défense Arena a précisé que la grande arène parisienne a accueilli les Rolling Stones entre autres méga stars planétaires, « nous pouvons contenir 40.000 spectateurs en mode concert et 30.000 en mode rugby et entre 5000 et 10.000 pour une configuration boxe. Nous avons un système de ventilation ultra moderne avec renouvellement de l’air, tout sera en place d’un point de vue sanitaire pour protéger la santé du public, des boxeurs et de l’encadrement. Nous avons déposé une demande en préfecture pour avoir la possibilité d’élargir la jauge des 5000 spectateurs. C’est un peu notre combat en ce moment, le dossier est en cours ».

 Jérôme Abiteboul – Président de ALLSTAR Boxing et promoteur de la réunion boxe a déclaré: « Le plus dur a a été la négociation avec la Team de Johann Duhaupas, mais c’est toujours comme cela et finalement on est content que cela se fasse. Le principal était de trouver une salle permettant la distanciation physique, il y a une grosse demande et nous serons sold out »

Tony Yoka et Johann Duhaupas ont affirmé ne pas connaitre de soucis pour avoir des sparrings-partners malgré la crise sanitaire et à une question concernant ce qui fera la différence entre eux sur le ring, T. Yoka a répondu spontanément qu’il pensait » posséder une plus grande palette de coups ». « Je suis rapide, technique et je suis plus agressif depuis que j’ai rejoint les pros ».  Le picard précisera qu’il travaille la rapidité et que sa perte de poids va dans ce sens. 

Doit-on résumer ce combat à une opposition entre le courage et le talent ? « Le courage, cela me va très bien » estime Duhaupas.  Le champion olympique soulignera avec finesse que le classer comme un boxeur qui n’aurait que du talent pourrait signifier qu’il n’aurait pas de courage, ce qu’il réfute bien évidemment. 

Le jeu des questions réponses est plutôt bon enfant, les deux hommes ont mis à plat leurs différends d’avant la conclusion du combat, ils se concentrent désormais essentiellement sur leur rendez vous entre quatre cordes même si Duhaupas concédera que « ça l’aide à se lever ». « Il y a des choses ont été dites et qui m’ont touché, on réglera cela sur le ring ».

Concernant la stratégie,  » je ne vais pas me précipiter » annonce Duhaupas, « Je ne le laisserais pas me marcher dessus » a répondu Yoka.  Le respect entre ces deux champions n’est pas qu’un vain mot « Je suis Tony depuis l’adolescence, il a fait de grandes choses en devenant champion du monde puis champion olympique. Je prends et je prépare ce combat comme un championnat du monde », concède J. Duhaupas. « Je n’ai jamais autant pensé à un homme » conclut-il avec le sourire. « C’est un palier que je n’ai pas encore atteint, ce combat peut me permettre d’accéder au rang de top prospect. J’ai tenu à ce que Johann ait le même temps de préparation que moi » répond Tony Yoka. Une bien belle image de sportivité et de fair play que J. Duhaupas n’a pas souvent connue dans sa carrière, aucune polémique ne sera possible de ce coté du temps de la préparation. Les deux protagonistes rappelleront qu’ils ont par le passé effectué ensemble entre 30 et 40 rounds de mises de gants. 

Pourquoi en 12 rounds alors que cette distance est généralement réservée aux championnats internationaux ? « Ils ont demandé 12 rounds, on a accepté, je ne vois pas cela aller à la fin » déclare T. Yoka, « Je m’attends à ce que Johann m’oppose une grosse résistance mais j’ai de l’endurance, je l’ai montré en faisant 10 rounds contre David Allen » ajoute-t-il. « Je m’entraîne pour gagner mais si je perdais en ayant fait souffrir Tony, je pourrais dire que j’aurais contribué à sa progression ». 

Tony Yoka confiera qu’il est épaté par son épouse Estelle, « notre second enfant a 4 mois et elle est déjà de retour, je suis allé la voir à l’entrainement et elle est déjà revenue à un haut niveau« , l’admiration envers sa moitié n’est pas feinte,« c’est du bonheur de partager cette soirée avec elle ». Le couple en or de Rio sera pour la première fois au même programme dans une réunion professionnelle.

En guise de conclusion, Johann Duhaupas a déclaré: « Venez et vivez ce moment. Il va y avoir du spectacle » , Tony Yoka a conclu en ajoutant: « Je suis impatient de monter sur le ring. Je fais du sport pour de grands moments comme celui-là dans une grande salle comme Paris La Défense ». 

Fight Card de la soirée :

– Lyas TORMOS VS Nayan DESLION (Poids Welter 4×3)

– Mevy BOUFOUDI VS Thibault SERGENT Poids super- Plume 6×3)

– Estelle YOKA MOSSELY VS Aurélie FROMENT (Poids super- Plume 8×2)

– Farrhad SAAD VS Diego NATCHO (Poids Moyen 8×3)

– Tony YOKA VS Johann DUHAUPAS (Poids Lourds 12×3)

– Réservez vos places : ICI

 

Michel BEUVILLE

Un commentaire
  • sukthanou bouthivong
    7 septembre 2020 at 21 h 55 min
    Laisser un commentaire

    Salut fans du noble art, impatient de voir cet affrontement : ce qui se fait de mieux en France chez les « lourds ».
    Le combat ne va pas aller à son terme, je vois un arrêt de l’arbitre au 8e / 10e rond en faveur du champion olympique.

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    DERNIÈRES INFOS & NEWS

    ARTICLES RELATIFS