Chris Eubank Jr surclasse un James DeGale léthargique à l’O2 Arena

On attendait un choc de super-moyens équilibré, très disputé, avec deux boxeurs qui cognent et font lever les 20.000 spectateurs de l’O2 Arena de Londres. On a finalement eu ceci que de la part d’un seul boxeur, le vainqueur du soir. Le britannique Chris Eubank Jr (28-2, 21 KO) a archi-dominé son compatriote James DeGale (25-3-1, 15 KO) ce samedi soir, par décision unanime (114-112 ; 115-112 ; 117-109). Un affrontement à sens unique, où l’on a pu voir un James DeGale inactif et sans solutions, face à un Chris Eubank Jr saisissant la moindre occasion pour faire parler sa vitesse de bras et mettre en difficulté son adversaire, qui a d’ailleurs été compté par deux fois, aux 2ème et 10ème rounds. En résumé, un combat brouillon, parfois plus proche du catch que de la boxe, avec énormément d’accrochages de la part de DeGale, et ce malgré quelques reprises très excitantes – notamment la 2ème, lorsqu’Eubank a lancé ses assauts répétés envers son opposant du soir. Désormais, on peut vraiment se questionner sur la suite de la carrière de James DeGale. Celui qui est âgé de 33 ans avait déjà évoqué la retraite avant ce combat et pourrait bel et bien se retirer des rings après cette nouvelle défaite. Chris Eubank Jr, grâce à cette victoire, reprend possession de la ceinture « mondiale » IBO, qui peut surtout lui permettre de monter dans les classements et de retenter sa chance pour une vraie ceinture mondiale.

Un peu plus tôt dans la soirée, on a pu assister à un autre combat totalement à sens unique. Il s’agit de l’affrontement de poids lourds entre le britannique Joe Joyce (8-0, 8 KO) et l’ancien champion du monde canadien Bermane Stiverne (25-4-1, 21 KO), qui a tourné court en faveur du premier, par arrêt de l’arbitre au 6ème round. Ce qui n’est pas du tout une surprise, étant donné que Stiverne n’avait pas combattu depuis 15 mois, et paraissait vraiment en surpoids. À 40 ans, celui qui avait perdu son titre mondial contre Deontay Wilder pourrait mettre un terme à sa carrière de boxeur – ou en tout cas c’est ce qui serait le plus judicieux, au vu de la triste performance qu’il a encore livré ce samedi. Quant à Joe Joyce, cette victoire plutôt facile – mais pas étincelante – pourrait accélérer sa carrière, lui qui à 33 ans veut viser le plus rapidement possible les ceintures mondiales. Selon les différentes rumeurs, il aurait dans son viseur le très bon Luis Ortiz, qui combat le week-end prochain contre Christian Hammer, et fait partie des 5 meilleurs poids lourds du monde.

Finalement, le combat le plus serré de la soirée n’aura pas été celui auquel on s’attendait. Chez les légers, le britannique Lee Selby (27-2, 9 KO) affrontait l’américain Omar Douglas (19-2, 13 KO). Alors que l’anglais était grand favori, le combat fut très disputé et très intéressant. L’américain, qu’on imaginait comme un adversaire simple à battre, a livré une prestation très solide, au point de mériter la victoire, ou au moins de mettre le doute aux juges. Malheureusement, le combat a eu lieu en Angleterre, et Selby a été déclaré vainqueur par décision unanime (116-112 ; 116-112 ; 115-114). La victoire de Lee Selby n’est pas une honte en soi, mais les cartes des juges ne reflètent pas vraiment le déroulé du combat, qui fut plus compliqué que prévu pour l’ancien champion du monde IBF des plumes.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS