Canelo force Saunders à l’abandon !

Ce soir à Arlington à l’AT&T Stadium, l’antre de l’équipe de football américain des Cow Boys de Dallas, le mexicain Saul Canelo Alvarez, champion WBC/WBA des poids super-moyens, s’est emparé de la ceinture WBO en battant l’anglais Billy Joe Saunders par abandon à l’appel de la 9eme reprise. 

Le noble art est devenue source d’espoir pour le monde d’après covid avec pour la première fois depuis bien longtemps plus de 70.000 personnes réunies dans un stade. 

Il ne s’est pas passé grand chose pendant  le traditionnel round d’observation où les deux boxeurs se sont contentés de quelques escarmouches, Saunders avec son bras avant, Alvarez avec des tentatives de crochets en bas. L’anglais devait s’attendre à ce que Canelo  lui « marche » dessus, il avait exigé un ring de grande dimension, pensant pouvoir rééditer sa performance réalisée devant D. Lemieux où il avait joué au toréo avec le canadien. Alvarez a pris son temps, laissant les initiatives à l’anglais pour mieux le contrer avec ses frappes en bas. 

Le champion WBA/WBC a maitrisé les débats jusqu’au 5eme round, Saunders passant un crochet gauche à la face d’Alvarez. La tendance s’est confirmée à la 6eme reprise, Saunders a sorti sa meilleure boxe, ce sera le seul moment du combat où il aura pu gêner Alvarez. Dés le round suivant, Canelo a changé de stratégie pour revenir à une boxe pressante, la garde bien haute et appuyant durement ses coups au corps avant de réussir un crochet gauche à la face de Saunders. A la 8eme reprise, Saunders a tenté une combinaison et il se baissait en sortie, Canelo a contré avec un splendide uppercut droit qui a durement touché  l’anglais. Accusant sérieusement le coup, Saunders s’est accroché jusqu’à la fin de ce round. Touché à l’œil et assis sur son tabouret, l’anglais a signifié à son coin  qu’il ne voulait pas reprendre l’affrontement. Canelo Alvarez devrait maintenant rencontrer Caleb Plant, détenteur IBF, pour une réunification totale des ceintures de la catégorie. 

En sous carte de l’évènement principal, Souleymane Cissokho (13-0, 8 KO) a rempli son contrat en s’imposant aux points par décision partagée devant l’anglais Kieron Conway (16-2, 3 KO) pour s’octroyer la ceinture WBA Inter-Continental des poids super-welters. Le champion français a connu deux frayeurs dans ce combat, il a mis un genou au sol après un uppercut de Conway au 9eme round puis il a frémi à nouveau au moment du verdict avec un surprenant 97-92 pour Conway, les deux autres juges optant pour le français : 96-93; 95-94. Cette ceinture WBA permettra à Souleymane Cissokho  d’entrer dans le Top 15 de cette fédération. 

Le mexicain Elwin Soto (19-1, 13 KO) a conservé pour la 3eme fois son titre WBO des poids mi-mouche en battant le japonais  Katsunari Takayana (32-9, 12 KO) par arrêt de l’arbitre à  la 9eme reprise.

Soto (24 ans) a démarré en trombe avec des grosses frappes à la face du vétéran (37 ans) nippon. Takayana a subi la fougue de Soto pendant les premiers rounds sans jamais renoncer. En fin de 6eme round, les deux hommes ont échangé coup pour coup, Soto secouant durement son rival avec un terrible uppercut. Au 9eme round, Soto a touché à nouveau Takanaya, le japonais encaissait sans broncher une dure série au visage mais il ne répliquait pas, l’arbitre s’est s’interposé pour arrêter le combat bien que Takanaya ne semblait pas prés de rompre. 

 

Laisser un commentaire

*

*

DERNIÈRES INFOS & NEWS

ARTICLES RELATIFS