QUEBEC  |   FORUM  |   PETITES ANNONCES  |   GALERIE PHOTO  |   LEXIQUE  |
  ACCUEIL
  

M.TACHOUR DETRONE R. GARRIDO, K. LELE SADJO CONFIRME

Deux championnats de France et d’autres combats de qualités figuraient à l’affiche de ce magnifique Main Events 6 concocté par Malamine Kone.

Le championnat national des poids super-légers a été de haute tenue, engagé et sans temps morts, entre deux champions qui ont fait honneur à la boxe en étant à la hauteur de l’enjeu.



Le public chérit Renald Garrido et on le comprend car "Lelion" n’est décidément pas un boxeur comme les autres. Il y a un mois il devenait champion de France, vendredi soir il défendait par dérogation sa ceinture contre le meilleur boxeur de sa catégorie ! Complètement atypique par rapport aux us et coutumes de la boxe en France où l’on cherche habituellement le rival le moins dangereux pour une dérogation. Du pur Garrido ! Au final il n’est pas récompensé par cet audacieux pari car Massi Tachour n’a pas failli à sa réputation d’épouvantail des poids super-légers.

Pas de round d’observation, Renald Garrido entre immédiatement dans le vif du sujet, il se place en patron mais Tachour ne l’entend pas de cette oreille et il se fait respecter. Les débats montent en intensité au second round et la grosse bagarre a lieu, le champion donne beaucoup de coups mais Tachour répond par des frappes précises et lourdes. Massi Tachour est plus puissant, les impacts sont nets. Les reprises sont équilibrées, Garrido est plus actif, même s’il est parfois brouillon, ses coups partent mais il en néglige sa défense et Tachour en profite pour le contrer durement. Renald Garrido se comporte en challenger, il avance constamment, son trop plein de générosité lui vaut de s‘exposer inconsidérément, ce dont profite à merveille le challenger. Massi Tachour domine le 6éme round grâce à sa précision, cette fameuse précision qui au final sera l’atout déterminant du combat. Le rythme ne faiblit pas, Renald Garrido pioche, le combat en dix rounds du mois dernier a visiblement entamé son capital physique alors que Tachour demeure inflexible. C’est toujours et encore le même schéma ; Garrido avance, délivre ses larges coups et Tachour contre à l’intérieur avec ses frappes sèches qui marquent les points. La dernière reprise sera à l’image du combat avec un Garrido généreux mais moins précis que Tachour.



La décision tombe et c’est un verdict partagé : 97-93 ; 98-92 pour Tachour 96-94 pour Garrido . Les deux champions ont livré un grand combat et Renald Garrido mérite indéniablement une revanche, quant à Massi Tachour, il confirme une prometteuse montée en puissance.

Le championnat de France des poids super-moyens a été celui de la confirmation pour Kevin Lele Sadjo. KLS était archi favori pour battre Matiouze Royer, il n’a pas failli en détruisant Royer en trois petites rounds . Dés le premier coup de gong, on eut la tonalité du combat. Au bout d’une minute, la seule interrogation était de savoir combien de temps le courageux Matiouze Royer allait-il pouvoir encaisser ce traitement de choc du champion . Les coups de Lele Sadjo claquaient sur les flancs de Royer et la puissance de ses frappes faisaient passer le frisson dans le public. Le challenger tournait mais au 3éme round, Lele Sadjo le séchait par trois fois et M. Christophe Fernandez arrêtait fort à propos ce championnat à sens unique. Les états de service du champion de France sont juste époustouflants : 6 combats six victoires par KO dont deux championnats de France ! Qui voudra relever le défi ?



Hervé Lofidi a surclassé le Brésilien Julio César Dos Santos en deux reprises. Le sud Américain possédait de bonnes références mais il n’a rien pu faire devant la classe de l’élève de Michel Moukory. Un crochet plus un uppercut au premier round puis l’artiste enclenchait la machine à la seconde reprise, il délivrait deux courts crochets gauches à la face de Dos Santos qui s’écroulait. L’excellent Smail Alitouche le comptait et l’arrêtait. Du grand art pour Hervé Lofidi.



Maxime Devignaud est un jeune boxeur encore méconnu du grand public mais cela ne saurait durer car il a une nouvelle fois montré l’étendue de son talent en surclassant le vaillant et expérimenté Xavier Girardin. Devant un rival qui mettait la pression, Devignaud a fait parler sa classe naturelle pour le contrer durement sur chacune de ses offensives. Girardin était impuissant face au coup d’œil et au sens de l’anticipation de M. Devignaud. Xavier Giradin n’a du qu’à son courage de ne pas sombrer dans le 6éme et dernier round. Devignaud l’a expédié au tapis avec un gauche pleine face, Girardin, victime d’une hémorragie nasale a toutefois réussi à tenir la limite. Avec seulement 5 combats à son actif, le jeune gaucher s’annonce déjà comme l’un des grands espoirs de demain.



Yazid Amghar a réalisé une excellente performance en battant avant la limite, TKO 7, le Finlandais Jarkko Putkonen. Le Scandinave n’était pas venu pour faire de la figuration, il tentait crânement sa chance et l’on devinait que son crochet gauche pouvait être dangereux. Amghar appliqué, le touchait avec un uppercut du bras gauche au second round. Putkonen mettait tout dans sa droite lancée à la godille mais Y, Amghar ne se laissait pas surprendre. Au contraire, ses crochets des deux mains rougissaient le visage du Finlandais. Amghar produisait une terrible accélération à la 6éme reprise et Jutkonen encaissait une salve de coups ponctuée par un crochet gauche au corps qui l’envoyait au tapis. Le Finlandais fut sauvé par le gong. Le répit fut de courte durée, Yazid Amghar poursuivait l’entreprise de démolition démarrée au 6éme pour conclure au 7éme.



Jukonen était à nouveau compté puis saoulé de coups, M. Sylvain Colombel s’interposait justement pour mettre fin au calvaire du Finlandais.

Un moment était attendu par beaucoup, celui ou Aziza Oubaita enjamberait les cordes pour une ultime prestation sur le ring après une transplantation cardiaque. Anne Sophie Da Costa était là mais le public n’avait les yeux que pour Aziza.



Son histoire est reprise par les médias étrangers, la championne a même eu l’honneur de passer sur la célèbre BBC... jusqu’en Ukraine, on parle de cette miraculée qui doit remonter sur le ring. Le visage blême, concentrée comme pour un championnat du monde, Aziza arrive en dansant au son de la musique qui l’accompagne, elle n’est plus la malade, elle est redevenue la boxeuse, la compétitrice qui a su se sublimer tant de fois pour glaner les victoires. Sa prestation prend une autre dimension, elle en a conscience… Des mois de préparation où il aura fallu réapprendre à marcher, à respirer, avant de songer ne serait ce qu’à trottiner. Toutes ces heures passées à la salle pour 20 minutes qui resteront dans l’histoire. La cloche libère les deux femmes, Anne Sophie Da Costa, joue le jeu, elle tourne et elle oblige Aziza à aller la chercher. Les jambes de la Parisienne répondent comme aux plus beaux jours et elle cadre, lance ses crochets, Anne Sophie répond. Le verdict de parité qui sanctionne ce combat est accessoire, le symbole est ailleurs… Celui d’une femme pas tout à fait comme les autres, une championne qui a montré qu’avec de la volonté, on pouvait conjurer le mauvais sort et renverser les montagnes. Bravo et chapeau bas Madame Oubaita !



Les résultats des autres combats de cette belle soirée

Moughit El Moutaouakil s'est adjugé la coupe de ligue des poids moyens en battant aux points par décision paramétrée Johanny Bola. Le début de combat fut à l'avantage du Parisien alors que la seconte partie de l'affrontement vit le Breton revenir très fort. Le pointage des juges :78-73 et 77-75 pour El Moutaouakil et 76-75 pour Bola.

magec(18382i.jpg)

En super-légers, Abderrazak Houya est venu à bout du coriace Aimen Souihli. Trois fois 60-54.



En super-welters Hermann Umande a effectué des débuts victorieux en battant aux points (trois fois 40-35) Herve Ketonu.


Jacques Lambert, photos Pierre Girod, le 01 Avril 2018

A lire également...


Derniers combats

Massenaux et Loffet gagnent chez eux, Verviers(B)
08/05/18 - C.

NO LIMITS 3 à Douai
29/04/18 - P. Girod

Michel Garcia maître chez lui, Châtelineau ( Bel)
27/04/18 - C.

Les ceintures MONTANA (finales)
16/04/18 - P. Girod

Yoka convaincant, Oubaali foudroyant !
08/04/18 - M. Beuville,

Les Coqs vainqueurs au bout du suspense !
07/04/18 - P. Girod

Tachour détrône Garrido, Lele Sadjo confirme
01/04/18 - J. Lambert,

Un brillant N. Mohammedi domine H. Mohoumadi
31/03/18 - J. Lambert,

« Feroz » Cœur de Champion !
26/03/18 - Y. Cousin;

Mohammedi vs Mohoumadi: le Choc du Main Event 6 !
25/03/18 - J. Lambert,

Les Fighting Roosters font de nouveau carton plein
18/03/18 - P. Girod

La marche était trop haute pour Cédric Vitu !
11/03/18 - P. Girod

Victoire avec panache de Georges Ory pour l’Union
04/03/18 - Y. Cousin;

Finales Championnats de France Amateur 2018
26/02/18 - P. Girod

Maxime Beaussire vainqueur avec la manière !
25/02/18 - J. Lambert

R. Garrido retrouve le titre national !
18/02/18 - P. Girod

Kévin Thomas Cojean impérial à Pleurtuit
11/02/18 - A. Cotiniaux,

Rencontre WSB du 2 Février 2018 à Wagram
03/02/18 - P. Girod

Un exceptionnel Main Event 5 qui fera date !
21/01/18 - J. Lambert,

Tony Yoka monte en puissance !
16/12/17 - J. Lambert,

Y. Mendy frappe un grand coup à Levallois !
15/12/17 - M. Beuville,

Mikhalkin, la bête noire des français
04/12/17 - Y. Cousin;

Frameries (Belgique) 25/11/2017
26/11/17 - C.

Finales Amateurs IDF du 25 Novembre à Pouchet
26/11/17 - P. Girod

S Crambert et D Soloy illuminent Marville
19/11/17 - A. Cotiniaux,

Mohoumadi grand d'Europe, Mohammedi étincelant !
12/11/17 - M. Beuville,

Beaussire n'a pas fait dans la dentelle à Calais
12/11/17 - M. Beuville

Splendide Soirée de Boxe au Casino de Monte-Carlo!
08/11/17 - Y. Cousin;

Excellent Gala à Gilly (Bel) ce 4/11
06/11/17 - C.

Résultats Izegem (Flandre-Bel) 1/11/17
03/11/17 - C.

boxe en France
boxe dans le monde
les partenaires
memorabilia
Copyright © NetBoxe.com (1996-2018) - Informations légales - Email : contact@netboxe.com